120 boissons à faire soi-même PDF

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire. La caféine a été découverte en 1819 par le chimiste allemand Friedlieb Ferdinand Runge. Des boissons très populaires contiennent de la caféine comme le café, 120 boissons à faire soi-même PDF thé et le maté.


La caféine est notamment présente dans les graines du caféier et du guarana ainsi que dans les feuilles de yerba maté et du théier. Elle entraîne de la tachycardie et une stimulation mentale pendant plusieurs heures suivie d’insomnie. Grains de café torréfiés, principale source de caféine. Cameroun et décrit en 2008 produit ainsi des grains pratiquement sans caféine.

Le thé est une autre source de caféine, et l’on a souvent dit que son effet sur l’humain est plus doux et plus progressif que celui du café grâce à ses tanins qui ralentiraient l’assimilation de la caféine. De surcroît, bien que le thé contienne plus de caféine que le café à poids égal, une portion habituelle en contient beaucoup moins, car le thé est normalement bien plus faiblement infusé. Ainsi des thés tels que le pâle thé vert japonais gyokuro contiennent bien plus de caféine que d’autres thés plus foncés tels que le lapsang souchong, qui en contient très peu. La caféine est aussi un ingrédient commun à certains sodas tels que le Coca-Cola, où ses propriétés stimulantes remplacent les extraits de feuilles de coca et de noix de kola utilisées originellement pour sa préparation.

Le chocolat, dérivé du cacao, contient une faible quantité de caféine. Cependant le chocolat contient trop peu de ces composés pour entraîner un effet comparable au café à portion égale. Des fabricants commercialisent des comprimés de caféine, affirmant qu’utiliser de la caféine de qualité pharmaceutique améliore la vigilance. Ces comprimés sont généralement utilisés par des étudiants préparant leurs examens ou par des personnes travaillant ou conduisant pendant de longues heures.

Les premiers peuples ont découvert que mâcher les graines, l’écorce ou les racines de certaines plantes diminuait provisoirement la fatigue, et stimulait la vigilance ou améliorait l’humeur. Une légende populaire attribue sa découverte à un gardien de chèvre nommé Kaldi, qui observa que ses chèvres devenaient euphoriques et restaient éveillées la nuit après avoir brouté des caféiers. Essayant à son tour les baies que les chèvres avaient consommées, il ressentit la même vitalité. Yémen utilisaient couramment du café pour rester éveillés pendant les prières.

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.