A Ciel Ouvert: Poèmes PDF

Quatre cents poèmes chinois sont proposés avec le texte original en caractères chinois classiques et une nouvelle traduction française. Cette anthologie bilingue de la poésie chinoise, constituée poème après poème à partir des A Ciel Ouvert: Poèmes PDF originaux, est destinée aux personnes qui aiment la poésie et qui trouveront dans les œuvres poétiques ici rassemblées l’expression d’un lyrisme inspiré à travers des compositions variées, souvent en tonalités élégiaques. Ouyang Xiu, Su Dongpo, Li Qingzhao, Lu You, Xin Qiji, parmi beaucoup d’autres. Enfin, pour ceux et celles qu’inspirent les voyages, ces textes littéraires évoquent aussi les caractéristiques particulières de la culture chinoise traditionnelle et de l’espace géographique qui appartiennent au contexte dans lequel ils furent composés, et sont toujours présents aujourd’hui.


“Mère me berce de clair de lune De bruissements d’oiseaux, de cris d’animaux Sa chair et sa peau se répandent au fond de la nuit obscure D’où sourdent des grappes de nuages, des pluies de sources.”

C’est en poussant une “porte maternelle” que le lecteur entre dans les poèmes de Mai Van Phan, une porte qui le mène vers le sein de la nature, en suivant des cours d’eau, en escaladant des montagnes, à travers des forêts épaisses et des saisons changeantes.

Il accède par ces chemins d’encre à un monde humide et bruissant où quantité d’événements singuliers se produisent qui touchent à la naissance, au désir, à l’amour charnel, au temps qui fuit, à la souffrance et à la mort, c’est-à-dire à l’ensemble de la condition humaine.

Voilà que la nature est dans ces poèmes pareille à un grand corps à la forme changeante; c’est elle qui organise les journées et les nuits des êtres; c’est elle qui rend la vie lisible, c’est en elle que se joue son sort.

C’est elle qui en détient et en ouvre les sources

… A ciel ouvert de Mai Van Phan introduit le lecteur occidental dans ce qui s’apparente à une cérémonie dont l’objet serait d’affirmer l’inscription de l’être dans la nature, d’y confirmer son appartenance. Mais peut-être n’est-il ni juste ni suffisant de dire cela, tant cette appartenance semble précisément aller de soi, indiscutablement, la poésie ayant alors plutôt pour objet de l’accompagner, de la vérifier, de la répéter sans cesse, et de la rendre puissamment présente.

Le présent n’est-il pas le temps dominant de ces poèmes dont il suffit, après tout, d’accepter de suivre le fil pour entrer à notre tour dans leur monde? (Jean-Michel Maulpoix)

‘This copyright holder prohibits the use and distribution of their content from unauthorized sources. Support them by purchasing or accessing from authorized sources only. www.dmcaforce.com is the authorized DMCA Agent for this copyright holder. »

Découvrir la poésie : Quinze Poèmes Chinois pour les enfants. On a donc rassemblé en format livre, téléchargeable en fichier pdf, epub et mobi, une quinzaine de poèmes, plus faciles à aborder pour de jeunes lecteurs, éventuellement assistés d’un adulte, que la plupart de ceux qui figurent dans le reste de l’anthologie. Ils sont remarquables par la fraîcheur et naturel de l’expression poétique, le pittoresque des scènes, l’authenticité du sentiment ou l’humour du propos. Sa vie fut marquée par les vicissitudes du temps, dans un empire Song quasi-moderne sous les aspects sociaux, économiques, techniques et culturels, mais incapable de faire face aux pressions exercées sur ses frontières. Elle connut donc l’exil depuis le Nord envahi par les Jin vers le Yangzi, puis le veuvage, l’errance et la gêne, ce qui donne une teinte mélancolique, voire désespérée, à ses poèmes les plus tardifs.

Causant et plaisantant, il se rendit ventdusoir-poesie. Dire presque la même chose  selon Umberto Eco, mais tout est dans le  presque  bien sûr ! Comment prendre en compte la dimension poétique, pour autant qu’on puisse l’identifier, ou plus exactement peut-être à défaut, la visée poétique des textes originaux ? Au fil de mon travail sur les traductions, je propose ici quelques réflexions plus ou moins générales et quelques exemples plus ou moins simples de la démarche du traducteur de poèmes chinois classiques.

Le mot du traducteur Depuis plusieurs années, je voulais revoir la structure et la mise en page du site, afin d’en rendre la navigation plus facile et la présentation sur les écrans étroits des téléphones mobiles plus lisible. C’est désormais chose faite pour l’essentiel, accompagné d’un peu de dépoussiérage du contenu, qui se poursuivra au fil des semaines. Mis à jour le 25 novembre 2018. La Chine est devenue un cauchemar orwellien La liberté suppose déjà le droit de dire à quiconque ce qu’il ne souhaite pas entendre. If liberty means anything at all, it is the right to tell people what they do no want to hear.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.