Actualités en radiologie er radioprotection PDF

Le thorium est un élément chimique, un métal de la famille des actinides, de symbole Th et de numéro atomique 90. Il actualités en radiologie er radioprotection PDF été découvert en 1829 par le chimiste suédois Jöns Jacob Berzelius et nommé d’après Thor, dieu nordique du tonnerre. Ses principales applications sont dans les alliages de magnésium utilisés pour les moteurs d’aéronefs. Il aurait un énorme potentiel comme combustible nucléaire, avec des risques d’accident nucléaire et une production de déchets très fortement réduits.


Le thorium a été découvert sous forme d’un minéral noir sur l’île de Løvøy, en Norvège, par Morten Thrane Esmark. Ce nouveau métal resta pratiquement inutilisé jusqu’à l’invention du manchon à incandescence en 1885. Entre 1900 et 1903, Ernest Rutherford et Frederick Soddy démontrèrent que le thorium se désintègre suivant une loi de décroissance exponentielle en une série d’autres éléments. 230Th, trouvé dans la chaîne de désintégration de l’uranium 238, avant que l’on ne se rendît compte que thorium et ionium étaient chimiquement identiques. Lorsqu’il est pur, le thorium est un métal gris-blanc qui conserve son lustre pendant plusieurs mois, grâce à l’oxyde qui le protège. Toutefois, quand il est exposé à l’oxygène, le thorium ternit lentement dans l’air, devient gris et finalement noir.

Le thorium métal en poudre est souvent pyrophorique et doit être manipulé avec soin. Chauffé dans l’air, des copeaux de thorium peuvent s’enflammer et brûler brillamment avec une lumière blanche. Tous les isotopes du thorium sont radioactifs. Le thorium naturel se désintègre plus lentement que la plupart des autres matières radioactives, et les rayonnements alpha émis ne peuvent pas pénétrer la peau humaine. Il ne représente un danger radiologique que par inhalation ou ingestion massive – les poumons et les autres organes internes peuvent être atteints par les rayonnements alpha. Une exposition massive à un aérosol de thorium peut conduire à une augmentation du risque de cancer du poumon, du pancréas et du sang. 2,22 g de thorium ou par l’ingestion de 1,06 kg de métal.

Cet élément n’a pas de rôle biologique connu. Il est parfois utilisé comme médium de contraste pour les radiographies. La monazite, un phosphate de thorium et de terres rares, principal minerai de thorium. Le thorium se trouve en petites quantités dans la plupart des roches et sols, il est quatre fois plus abondant que l’uranium, à peu près aussi fréquent que le plomb.

Le thorium se rencontre dans plusieurs minéraux. Australie, en Inde et en Turquie. D’autres isotopes du thorium se rencontrent à l’état de traces. Le thorium est principalement extrait de la monazite, par un traitement en plusieurs étapes. Dans un deuxième temps, le thorium est extrait dans une phase organique contenant une amine.

Le nitrate obtenu par ces deux procédés est purifié par dissolution dans du phosphate de tributyle dilué dans une hydrocarbure adaptée et exposition de la solution obtenue à de l’acide nitrique, ce qui a pour conséquence d’éliminer une grande partie des terres rares résiduelles et d’autres impuretés métalliques. On utilise également du thorium pour les électrodes de tubes à décharge en revêtement des filaments de tungstène, ainsi que dans les cathodes de nombreux dispositifs électroniques. Verres optiques : dans la fabrication de lentilles de qualité pour les appareils photo et des instruments scientifiques. Pour les applications à haute température de matériau céramique, par addition d’oxyde de thorium, on obtient un type de porcelaine très dure et résistante aux températures élevées. Comme agent d’alliage dans les structures en acier. Il est utilisé dans l’industrie électronique comme détecteur d’oxygène. Il est utilisé en chimie comme catalyseur dans la transformation de l’ammoniac en acide nitrique, dans l’industrie pétrolière pour le cracking et l’extraction d’hydrocarbures de carbone, et pour la production industrielle d’acide sulfurique.

L’oxyde de thorium a été utilisé dans les années 1930 et 1940 pour préparer le thorotrast, une suspension colloïdale injectable utilisée comme produit de contraste en radiologie à cause de ses qualités d’absorption des rayons X. Le thorium, ainsi que l’uranium et le plutonium, peut être utilisé comme combustible dans un réacteur nucléaire. Article détaillé : Cycle du combustible nucléaire au thorium. Différentes voies ont été proposées pour exploiter l’énergie du thorium. Des recherches complémentaires ainsi que des moyens financiers et industriels importants sont encore nécessaires pour la réalisation de réacteurs commerciaux. La faisabilité de la technologie paraît cependant presque acquise, l’horizon 2025 étant avancé par les équipes de développement les plus en pointe. Article détaillé : Contrôle des matières nucléaires.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.