Aide-mémoire d’électromagnétisme PDF

La diffraction se manifeste par le fait qu’après la rencontre d’un objet, la densité de l’onde n’est pas conservée contrairement aux lois de l’optique géométrique. La diffraction s’observe avec la lumière, mais de manière générale avec toutes les ondes : le son, les vagues, les ondes radio, rayons X, etc. Pour être mise en évidence clairement, la taille de l’élément diffractant que rencontre l’onde doit avoir une taille caractéristique relativement petite par rapport à la distance à laquelle l’observateur se place. Plus la longueur d’une onde est grande par rapport à un obstacle, plus cette onde aide-mémoire d’électromagnétisme PDF de facilité à contourner, à envelopper l’obstacle.


Cet aide-mémoire rassemble l’essentiel des connaissances qu’un physicien, qu’il soit ingénieur, chercheur ou enseignant, doit maîtriser dans ce domaine fondamental de la physique qu’est l’électromagnétisme. Il commence par un rappel des équations de Maxwell, puis sur les notions de champ, de forces, de dipôles, etc. Les propriétés électriques et électromagnétiques de la matière sont ensuite présentées (polarisation, aimantation, propagation…). Puis une partie importante porte sur la propagation des différentes familles d’ondes. La dernière partie traite des questions de blindage et de CEM.

Concernant l’approche calculatoire, deux méthodes peuvent être utilisées. Dans ce cas, l’objet peut être représenté comme une cellule élémentaire répétée à intervalles réguliers. D’un point de vue historique la diffraction a été découverte avec la lumière en 1665 par Grimaldi. Pour des raisons historiques, on distingue encore la diffraction des interférences alors qu’il n’y a pas lieu de le faire : ces deux comportements dérivent de la nature ondulatoire d’un phénomène et ne vont pas l’un sans l’autre : Il n’y a pas de diffraction sans interférences. Article détaillé : Théorie de la diffraction. L’origine de la diffraction est la nature ondulatoire du phénomène et pour l’aborder il faut donc en théorie remonter à l’équation d’onde.

L’optique de Fourier est le domaine qui traite du comportement ondulatoire de la lumière à travers un système de lentilles et d’ouvertures dans l’approximation paraxiale. Pour simplifier les calculs, on utilise souvent la notion de produit de convolution. Exemple typique en mécanique des fluides : vagues pénétrant dans un port en contournant une jetée. The Nobel Prize in Physics 1937 , sur www. Simulation de la diffraction de Fraunhofer et de Fresnel sur le site de Gilbert Gastebois.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.