Anatomie du scénario : Cinéma, littérature, séries télé PDF

Ce blog veut anatomie du scénario : Cinéma, littérature, séries télé PDF celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque.


Parmi les nombreux essais et manuels d’écriture, L’Anatomie du scénario est une référence incontournable pour les scénaristes débutants et confirmés. John Truby entend mettre fin au dogme de la structure en trois actes qu’il juge artificielle. Il préconise les intrigues à multiples facettes, les réseaux de personnages et le mélange des genres. Il invite à tordre les règles qui régissent l’écriture de scénarios afin d’écrire des histoires originales qui doivent être abordées comme des organismes vivants, aussi changeants et complexes que ceux qui les imaginent. Les préceptes développés dans ce livre complètent plus qu’ils ne concurrencent les ouvrages d’autres théoriciens de la dramaturgie. Ils exposent les bases d’une formation continue aussi populaire en France qu’aux Etats-Unis où elle a été mise en place il y a trente ans. Cette Anatomie du scénario est issue d’un long travail d’analyse de centaines de films, de pièces de théâtre, de nouvelles et de romans, allant d’Ulysse de Joyce à La Guerre des étoiles en passant par Tootsie. Concret, pratique sans être simpliste, cet ouvrage s’impose comme la bible du scénariste.

Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. Américains facétieux viennent de publier dans des revues scientifiques des canulars qui reprennent la dialectique victimaire des minorités sexuelles.

Sexuality and Culture a ainsi salué un texte encourageant les hommes hétérosexuels à s’introduire des godemichés dans l’anus pour faire baisser leur homophobie. La révolution du bon sens, qui alimente la vague conservatrice, veut en finir avec les idéologues et leurs déconomètres. 1,12 million d’euros, La Fille au ballon s’est transformée pour partie en lambeaux, grâce à un mécanisme de découpage caché dans le cadre. Les populistes, s’il leur reste à prouver qu’ils ont les idées claires, ont la chance d’avoir comme adversaire une pensée-massue, sectaire, fruste, répulsive.

Christine Sourgins, Les Mirages de l’Art contemporain, La Table Ronde. Alain Kleinmann, Interrogations sur l’art contemporain Les Éditions de Paris. Face à l’immigration afro-maghrébine les Français continuent de se comporter comme de gros benets, comme de joyeux naïfs satisfaits de leur nouvelle condition de soumis : nous paierons cet aveuglement très très cher. Voici la suite du blog d’Ivan Rioufol. Merci à lui et bonne lecture à tous.

La gauche américaine, qui donne le tempo, vient de se prêter à un superbe procès stalinien contre un proche de Donald Trump: parce que Brett Kavanaugh, pressenti pour être nommé à la Cour suprême, est un conservateur blanc et catholique, il a eu à subir d’infamantes accusations de violences sexuelles prétendument commises il y a près de 40 ans. Tous ces adeptes du prêt-à-penser bétonné, persuadés d’incarner la Vertu, sont des insultes au libre arbitre, à la libre conscience, à la liberté d’expression. L’amicale des progressistes s’est donnée comme mission de dénoncer la haine chez ceux d’en face. Mais ces petits anges débordent de méchanceté et d’inhumanité.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.