Anesthésie générale de l’enfant et du nouveau-né PDF

Elle sert essentiellement à juger de la qualité anesthésie générale de l’enfant et du nouveau-né PDF soins obstétriques et pédiatriques d’un pays. Cela s’explique par les conditions sanitaires lors de la grossesse et de l’accouchement, mais aussi par le manque de soins aux nouveau-nés.


L’anesthésie d’un enfant repose sur les mêmes principes que celle d’un adulte mais les mensurations du patient et ses rapports anatomiques qui se modifient avec la croissance, sa psychologie spécifique qui varie avec l’âge et le contexte socio-familial, ses capacités limitées à pouvoir et vouloir coopérer avec une équipe médicale souvent perçue comme menaçante, posent des problèmes tout à fait particuliers. Plus l’enfant est petit plus le matériel de prise en charge s’éloigne du  » standard adulte  » et plus les gestes techniques, même les plus simples en apparence, sont difficiles, qu’il s’agisse de la pose d’une voie veineuse, de l’assistance ventilatoire au masque facial, de l’intubation endotrachéale, du réglage des paramètres de ventilation, etc. Dans ce tome, les différentes techniques requises pour la réalisation d’une anesthésie pédiatrique dans de bonnes conditions de sécurité sont soigneusement expliquées et illustrées. Leurs indications ainsi que leurs limites sont précisées et le matériel nécessaire est détaillé. La première partie de l’ouvrage se concentre sur le cas général de la pédiatrie la plus courante, c’est-à-dire couvrant la période allant de la petite enfance à la fin de l’adolescence. La seconde partie traite spécifiquement de l’anesthésie néonatale et de la prise en charge des prématurés et prématurés extrêmes, sans omettre la chirurgie foetale avec ses problèmes très spécifiques. La dernière partie s’attache à analyser la morbi-mortalité de l’anesthésie pédiatrique et à fournir au lecteur les indicateurs lui permettant de dépister précocement la survenue d’une complication ainsi que les moyens d’en limiter les conséquences à défaut de les prévenir. La bonne assimilation des principes exposés, notamment dans la première partie, doit permettre à tout anesthésiste, même sans formation pédiatrique particulière, d’assurer une prise en charge sécuritaire et de qualité dans la majorité des cas de chirurgie pédiatrique qu’il peut être amené à gérer dans sa pratique, et de décider, au cas par cas, si son environnement médico-technique et sa compétence sont appropriés.

Ainsi, la lutte pour la baisse de la mortalité infantile ne doit pas se faire sur un plan purement médical, mais également sociétal et économique. C’est durant sa première semaine que le nouveau-né a le plus de risque de décéder. En 2005, il est constaté que chaque année, 3,3 millions de nouveau-nés meurent à la naissance et 4 millions meurent avant 28 jours. La diminution est significative en 50 ans ː en 2017, six fois moins de nouveau-nés décédés qu’en 1967. Europe, un enfant sur quatre meurt avant 1 an et un sur deux seulement arrive à l’âge adulte. Cette augmentation est mal comprise et les raisons sont vraisemblablement multiples et complexes.

Rachel Ginnis Fuchs, Gender and Poverty in Nineteenth-Century Europe, Cambridge University Press, 2005, p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 17 octobre 2018 à 10:52. Deux enfants, sur l’île de Khong au Laos. Les droits de l’enfant sont une branche des droits de l’homme visant la protection spécifique de l’enfant en tant qu’être humain à part entière. Les droits de l’enfant prennent en considération le caractère vulnérable et la nécessité de développement de l’enfant. Dans l’Antiquité, et plus précisément dans les courants philosophiques antiques, l’enfant n’est pas vu comme un individu à part entière, mais comme un citoyen en devenir.

Il en est ainsi lorsque Platon décrit sa cité idéale dans La République. Platon, l’enfance est un temps transitoire vers l’âge adulte. Ainsi, on ne peut parler clairement de droit de l’enfant durant l’Antiquité. La pensée platonicienne et aristotélicienne dominent en Europe durant le Moyen Âge, cette espace de temps est donc globalement dans la continuité de la période antique. L’époque moderne voit émerger le modèle de l’individu grâce notamment à la philosophie des Lumières.

Un des premiers ouvrages ouvrant une possible réflexion sur le champ du droit de l’enfant est Emile ou de l’éducation de Jean-Jacques Rousseau. Rousseau y atténue la conception aristotélicienne de l’enfance qu’il considère comme un temps béni et une condition de l’humanité même. L’enfant y est considéré comme un être. Pour Locke, tous les hommes sont naturellement égaux donc disposent de droits dès la naissance dont ils prennent conscience ultérieurement Pour lui, les parents ont des devoirs envers leurs enfants. Cette loi prévoit que tout enfant de moins de 8 ans ne peut pas travailler dans une manufacture, et pour les plus de 8 ans, la journée est fixée à 8 heures de travail maximum.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.