Atlas de poche des plantes des champs, des prairies et des bois à l’usage des promeneurs et des excursionnistes : Volume 3 PDF

L’appellation  Pissenlit  atlas de poche des plantes des champs, des prairies et des bois à l’usage des promeneurs et des excursionnistes : Volume 3 PDF’applique en français à plusieurs taxons distincts. Pissenlit, ou dent-de-lion, est un nom vernaculaire ambigu en français. On appelle  pissenlit  diverses plantes à tige généralement creuse et dont l’inflorescence est un capitule plat et jaune.


Cet ouvrage de 1906, suite des deux premiers volumes du même titre, nous invite à admirer 128 superbes planches imprimées à l’époque en chromolithographie, procédé aujourd’hui disparu. Elles représentent 129 végétaux communs de France, majoritairement de belles fleurs, et sont accompagnées d’indications sur les principaux lieux où trouver la plante, l’époque de floraison ou de fructification, suivies par un petit guide sur la création d’un herbier, rédigés par un spécialiste de son temps, R Siélain. Chacun de ces végétaux « sauvages », et de ceux des deux tomes précédents, décrit avec ses caractéristiques se retrouve, à la fin de l’ouvrage, dans deux tables par famille et espèce et par nom. Ce charmant troisième opus d’une série de quatre, indépendant des premiers mais qui leur fait suite et les complète, ravira les randonneurs curieux, les botanistes amateurs et jardiniers en herbe comme les fins connaisseurs.

Les pissenlits  véritables  sont des espèces du genre Taraxacum. Des espèces d’autres genres de la famille des Asteraceae peuvent prendre néanmoins ce nom vernaculaire. Les espèces du genre Taraxacum sont des plantes dicotylédones anémocores. Les akènes à aigrettes que produisent souvent les espèces de ce genre sont très connus. Il est traditionnel de souffler dessus pour les voir s’envoler.

Détail d’une feuille de pissenlit, Taraxacum sp. Sentier couvert de pissenlits fleuris au mois d’avril. Certaines de ces espèces formaient l’agrégat d’espèces Taraxacum officinale agg. Une espèce océanienne de la famille des Asteraceae est également appelée pissenlit à cause de sa morphologie : Microseris lanceolata. La forme recourbée des dents des feuilles de Taraxacum sp. Taraxacum, notamment de la section Ruderalia.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.