BLUE OYSTER CULT La carriere du mal PDF

Blue Öyster Cult, sur scène en 2012. Blue Öyster Cult est un groupe de rock et heavy metal américain, originaire de Long Island, New York. MTV après son lancement en 1981. Ensemble, ils forment un premier groupe, The Disciples, qui devient l’année BLUE OYSTER CULT La carriere du mal PDF Travesty.


« Comic books. Télévision. Cauchemars. » Telle est la trinité pop-culturelle à l’œuvre derrière les cinq hommes qui fondèrent à Long Island, sur les ruines de l’été de l’amour, le Blue Öyster Cult, seul « groupe de heavy metal pour intellectuels ». Dans un foisonnement d’influences coagulant rhythm’n’blues, hard boogie, pop psychédélique et rock progressif, des Doors à Steppenwolf et des Who aux Beach Boys, le Blue Öyster Cult est, tel que son nom le lui présageait, une formation culte au cœur du panthéon Rock’n’Roll. À ce jour, jamais aucun ouvrage en français n’avait été consacré à cette formation pourtant en exercice depuis la fin des années soixante : quatorze albums studio, quatre live épiques, les tournées mondiales en compagnie de Black Sabbath ou Uriah Heep, les textes signés Patti Smith ou Richard Meltzer, les collaborations avec les écrivains Michael Moorcock, Jim Carroll ou John Shirley, sans oublier Sandy Pearlman, l’homme dont la légende rapporte qu’il appliqua le concept de heavy metal au champ musical. Mathieu Bollon et Aurélien Lemant livrent avec La carrière du mal un rockumentaire écrit à quatre mains / deux cerveaux et qui, tout en s’éloignant des bio classiques, s’attaque chronologiquement à la discographie du B.Ö.C, dans une analyse des contenus (lyrics, pochettes, morceaux) mise en relation avec l’Histoire du XXe siècle : conspiracy theory, nazisme, aliens, spiritisme, paranormal, cinéma d’horreur, littérature SF, Hells Angels, hermétisme, sorcellerie, SM, fétichisme, polémologie… et tout ce qui a pu inspirer les mouvements punks et new wave dans leurs thèmes de prédilection et leurs esthétiques paramilitaires et cryptofascistes. Par-delà le hard rock, ce livre est une invitation à s’immerger dans les musiques ensorcelées issues du blues et à se poser la question de la nature magique du rock’n’roll.

Ils écument les soirées étudiantes et les boîtes locales, et Donald et Albert finissent par délaisser leurs études pour se consacrer entièrement à la musique. Travesty se sépare, Donald Roeser reste à Long Island tandis qu’Albert Bouchard part pour Chicago où il a obtenu quelques engagements. Le nom de Soft White Underbelly est donné par Pearlman en référence à une citation de Winston Churchill comparant la péninsule italienne au ventre-mou des forces de l’Axe, première d’une série d’allusions occultes au conflit de la seconde guerre mondiale dans l’œuvre discographique du Blue Öyster Cult. Début 1969, Soft White Underbelly entre en studio afin d’enregistrer son premier album pour Elektra, mais des divergences opposent Les Braunstein aux autres membres du groupe : il les quitte alors que l’album est presque terminé.

Elektra, contrarié par le départ du chanteur sur lequel tout avait été misé, auditionne alors Eric Bloom, une vieille connaissance de Long Island, et décide de terminer la production de l’album avec lui. 1972, avec une couverture en noir et blanc réalisée par Bill Gawlik. 1973, est écrit par le groupe pendant sa tournée promotionnelle de son premier LP. 1975, dont, une fois de plus, la superbe pochette pourrait prêter à confusion : une limousine ornée de fanions imprimés de leur signe du Cronos est garée devant une chapelle.

Le titre de l’album appuie aussi sur le côté obscur, manipulateur et fascinant. La musique du groupe est très influencée par Black Sabbath, MC5, les Stooges, et Steppenwolf, selon les propres dires du chanteur Eric Bloom et du guitariste Donald Roeser. Après leur départ du Blue Öyster Cult, les frères Bouchard fondent chacun un nouveau groupe. Albert Bouchard monte The Brain Surgeons, et Joe The Cult Brothers, qui deviendra The X Brothers. Après son départ du groupe, Albert Bouchard passe cinq ans sur un album solo inspiré du poème Imaginos de Sandy Pearlman. Le groupe se réunit avec Albert Bouchard pour une tournée californienne en février 1985, connu sous le surnom de Albert Returns Tour. Cet événement n’est que temporaire, et cause des tensions entre le groupe et Bouchard, ce dernier pensant qu’il redeviendrait un membre permanent, ce qui n’est pas le cas.

Le groupe a en réalité fait appel à lui à la dernière minute, jusqu’à ce qu’un nouveau batteur vienne se joindre au groupe. Seul le single Perfect Water, écrit par Dharma et Jim Carroll, est un succès. Le groupe tourne en Allemagne, tournée durant laquelle le bassiste Joe Bouchard part, et laisse derrière lui deux membres de la formation classique, Eric Bloom et Donald Roeser — le groupe est alors surnommé Two Öyster Cult. Blue Öyster Cult sur scène en 2006. Roeser et Allen Lanier, avec Jon Rogers à la basse, et Ron Riddle à la batterie. Columbia Records ne souhaitant pas publier Imaginos comme projet solo d’Albert Bouchard, Pearlman s’arrange pour publier l’album en 1988 comme album de Blue Öyster Cult, accompagné de rajouts vocaux et instrumentaux de Bloom et Roeser. Jules Radino se joint au groupe en 2004.

Rogers quitte le groupe en 1995, et est remplacé par Danny Miranda. Allen Lanier se retire des concerts en 2007. En décembre 2008, BÖC annonce le retrait temporaire de Roeser, qui s’est blessé l’épaule en Floride. Plusieurs tournées entre décembre 2008 et janvier 2009 sont annulées ou reportées.

Le groupe revient en tournée au printemps 2009. En juin 2012, le groupe annonce le départ du bassiste Rudy Sarzo et son remplacement par l’ancien bassiste du groupe Utopia, Kasim Sulton. Fire of Unknown Origin, morceau enregistré initialement pour Agents of Fortune avant d’être écarté puis repris par BÖC plusieurs années plus tard dans une tout autre version sur l’album portant ce nom. Allen Lanier avait rendu la pareille à sa compagne en jouant sur son premier album, notamment sur le morceau Elegy.

Gothic Metal HIM ou encore par Evanescence lors d’un concert donné au Vino’s en 1998. Pierce The Veil sur l’album Punk Goes Classic Rock. Going through the Motions est repris par Bonnie Tyler en 1983 sur son album Faster than the Speed of Night. Metallica fait, en 1998, une adaptation de leur morceau Astronomy sur leur album de reprises Garage Inc. Interview with Eric Bloom of Blue Oyster Cult , Classicrock.

2013 : BLUE ÖYSTER CULT : La carrière du mal, par Mathieu Bollon et Aurélien Lemant, aux éditions Camion Blanc, 722 pages. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 12 décembre 2018 à 20:08. The Clash en live à Chateau Neuf à Oslo, en Norvège, le 21 mai 1980. Le groupe commence sa carrière en 1976 et se dissout en 1986.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.