Cahiers de l’orient n112 PDF

La poche de Lorient est une zone de résistance allemande à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le débarquement en Normandie débute le 6 juin 1944 et se poursuit par la bataille de Normandie marquant une forte percée et une progression des Alliés dans la moitié Nord de la France occupée. Le 1er août 1944, à la suite de cahiers de l’orient n112 PDF percée d’Avranches, les troupes américaines du général Patton entrent dans la péninsule bretonne. Lorient est alors une place forte de première importance.


Elle abrite la première base de sous-marins allemands, les fameux U-Boote, et a servi de quartier général à l’amiral Karl Dönitz. Les contours de la poche sont stabilisés le 12 août. Au moment de sa formation, 20 000 civils s’y retrouvent piégés. Les troupes américaines, qui étaient aux portes de la ville dès le 10 août, auraient pu donner l’assaut comme à Brest. Mais la libération de Berlin était alors prioritaire et la prise de la ville aurait sans doute été très coûteuse en vies humaines comme cela a été le cas à Brest puisqu’il y eut 10 000 victimes. Encuvement d’une pièce d’artillerie du camp de Bégo. Les deux piliers de la défense lointaine sont situés en avant du continent : le premier dans la presqu’île de Quiberon est constitué de trois pièces de marine, d’origine française, installées dans l’ancien camp de Bégo et d’une portée de 40 km, le second situé dans l’île de Groix et installé dans l’ancien fort de Grognon constitué de deux tourelles doubles d’un calibre de 203 mm d’une portée de 35 km.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.