Chemin d’éveil – Un guide contemporain d’éveil spirituel PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Le guru est une figure respectée en Inde. Il désigne, en Inde, un enseignant reconnu de chemin d’éveil – Un guide contemporain d’éveil spirituel PDF religion, de la spiritualité, de la danse, de la musique ou de tout autre domaine de connaissance. Dans le domaine spirituel, le guru est l’initiateur ou le leader d’une école de pensée autoproclamée ou traditionnelle dans le cadre d’un âshram ou gurukula.


Êtes-vous en quête de paix intérieure et de joie de vivre ? Ou encore, voulez-vous vous éveiller à vous-même ? Qu’importe ce que vous cherchez, le chemin est le même : voir les pièges du mental et lâcher prise à vos attachements pour laisser la place à la Présence. Ce que vous allez découvrir à travers votre périple n’est rien d’autre que vous, ici et maintenant. Ce « vous » est ce qu’il y a de plus ordinaire et extraordinaire à la fois. Ce « vous » est un joyau indescriptible d’une radieuse beauté. En vous éveillant à vous-même, vous allez retrouver votre état naturel, rien de plus. La surprise est dans la découverte que c’est votre état naturel.L’auteur aborde de nombreux thèmes importants : l’ego, les niveaux de conscience, le libre-arbitre, l’acceptation et l’action juste, l’éveil au quotidien, le Réel et l’irréel, l’Unité et la multiplicité… Ce livre témoigne de l’accessibilité pour tous à la liberté et à la vérité. Il enseigne et accompagne le lecteur sur son propre chemin. Il pointe dans la direction de qui vous êtes vraiment.

Le terme est également utilisé par les Sikhs qui nomment ainsi leurs chefs spirituels et politiques, le dernier d’entre eux n’étant pas un homme mais un livre, l’Âdi Granth, comme l’avait décidé le dernier des gurus du sikhisme. Occident seulement, pour désigner un maître à penser, un expert, un manipulateur, ou plus généralement une personne qui réunit des adeptes. Il existe des cas de guru qui n’ont pas reçu le titre d’un autre guru. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.

Dans son étude effectuée auprès de maîtres hindouistes de l’Association internationale pour la conscience de Krishna, An Indian Guru and his Western Disciples. En 1950, il déclare :  Nous voulons un soulagement rapide, une panacée, alors nous nous tournons vers le guru pour qu’il nous donne une pilule satisfaisante. Dans le contexte de l’Inde, telle que décrite par Jean Varenne, le guru se conforme généralement à la tradition. Occident, conservant en partie les principes de leur statut, mais s’adaptant à leur nouvel environnement culturel, les règles ont commencé à être modifiées.

Dès ses premières conférences publiques, Osho, une autre figure du guru indien en visite en Occident, prend pour thème principal la critique virulente des leaders religieux hindous et la morale de la société indienne. Bien qu’étant resté en Inde, H. Poonja a été le guru de plusieurs occidentaux qui sont venus à sa rencontre. Selon Mariana Caplan, dans son livre Gourou, vous avez dit gourou ? Occident où le seul modèle existant est le professeur et l’élève. Est-ce que le disciple occidental – qui est avant tout un animal intellectuel – sera capable de l’entendre ?

Le conseiller spirituel, pour les castes supérieures de l’hindouisme qui effectue les rituels mais n’est rattaché à aucun temple. Le maître éveillé qui a fondé son autorité dans son expérience spirituelle. C’est ce type qui est le plus répandu en Occident. L’avatar, un guru considéré comme l’incarnation d’une divinité ou de dieu. Le guru sous la forme d’un livre, comme celui des Sikhs. Zen, lignées du bouddhisme tibétain, etc. Le bouddhisme n’est pas exempt de controverse, tout comme les représentants de l’hindouisme.

Guru a quatre significations dans le sikhisme. Guru peut se trouver dans l’hindouisme comme dans l’islam. La racine du mot guru est utilisée à de nombreux escients dans le sikhisme comme pour dénommer les temples : les gurdwaras, ou gurbanis, les paroles des gurus humains. Upaguru est une catégorie secondaire de guru, une circonstance qui serait l’occasion d’un enseignement, ou se rapporte à la notion de maître intérieur.

Il faut entendre par là, tout être, quel qu’il soit, dont la rencontre est pour quelqu’un l’occasion ou le point de départ d’un certain développement spirituel. Tout dans la nature, peut nous tenir lieu de Maître, ou du moins d’upaguru, qui a à nous enseigner quelque chose. Puis l’auteur cite Saint Bernard, qui a écrit, il y a plusieurs siècles :  Tu trouveras dans les forêts plus que dans les livres. Les choses et les rochers t’enseigneront les choses qu’aucun Maître ne te dira . Dans l’advaita vedanta, le guru n’est pas forcément un humain. Il peut aussi s’agir d’un Guru extérieur non humain, qui correspond à la notion d’upaguru. Le guru physique est alors considéré comme le miroir de ce guru intérieur.

Dans existe un sens du don de soi et un engagement que l’on trouve rarement dans , la raison d’être de cette dernière étant le sentiment du devoir accompli. De plus, le fait qu’un étudiant peut être enseigné par plusieurs professeurs implique que la relation professeur-élève est souvent soumise à la contingence de loyautés partagées. L’Inde classique, Paris, Les Belles Letres, 2001, p. Guru in the classical sense the dispeller of darkness, of ignorance. Neohindoeïstische bewegingen in Nederland : een encyclopedisch overzicht, Kampen, Kok, 2002, p. In allerlei populaire literatuur, ook in India zelf, wordt het woord ‘guru’ uiteengelegd in ‘gu’ en ‘ru’, als omschrijvingen voor licht en duister.

Les maîtres spirituels de l’hindouisme, Paris, Eyrolles, 2011, p. L’interprétation et la tradition indienne du Nirukta , Histoire Épistémologie Language, vol. The Guru in South Asia: New Interdisciplinary Perspectives, Jacob Copeman, Aya Ikegame, Routledge, 2012, p. L’anthologie du savoir, le nouvel observateur, CNRS Editions, p. Kimmo Ketola, An indian guru and his western disciples. Representation andcommunication of charisma in the hare Krishna movement. Roland Vernon, Star In The East: Krishnamurti: The Invention of a Messiah, Palgrave for St.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.