Christian Lacroix and the Hotels: Continent, Bellechasse, Jules Cesar, Notre-Dame, L’Antoine, Petit Moulin PDF

Christian Lacroix, né le 16 mai christian Lacroix and the Hotels: Continent, Bellechasse, Jules Cesar, Notre-Dame, L’Antoine, Petit Moulin PDF à Arles, est un grand couturier français. Après une licence en histoire de l’art de la Faculté de Montpellier, il poursuit ses études à Paris à l’École du Louvre afin de devenir conservateur de musée. Il débute par un premier bref emploi chez Hermès qu’il trouve grâce à Jean-Jacques Picart avec qui il s’associera plus tard.


Par la suite, il devient directeur artistique dans la maison Jean Patou durant six ans. Bernard Arnault décide de céder la maison au groupe américain Falic. Ce sera alors la fin de la très stricte appellation de  haute couture . Les créations de Christian Lacroix bénéficient de nombreuses rétrospectives dans les musées. De son côté, Christian Lacroix s’oriente notamment vers la décoration d’hôtels ou de moyens de transports.

Atelier de couture à Arles, Antoine Raspal, vers 1785. Le 16 mai 1951 naît Christian Lacroix dans le quartier Trinquetaille d’Arles, en Provence, dans une famille de la petite bourgeoisie qui possède un goût très vif pour l’élégance vestimentaire et la mode. Enfant, Christian Lacroix rêve de voyages : Barcelone, Venise, Londres, etc. Il découvre dans le grenier de ses grands parents maternels des volumes reliés de La Mode illustrée de 1860 et au Musée d’Arles, la scène de L’Atelier de couturières peint par Antoine Raspal vers 1785. En 1969, passionné d’art, il entreprend des études d’histoire de l’art à la Faculté des lettres de Montpellier.

En 1971, il poursuit ses études à la Sorbonne à Paris puis à l’École du Louvre pour devenir conservateur de musée. Ses créations sont des mélanges insensés de style qui plaisent. Dès 1988, il lance une collection de prêt-à-porter de luxe inspirée par le métissage des cultures, puis quatre ans après, il fait de Marie Seznec la directrice de la haute couture de la maison Christian Lacroix. En 1995, il crée une ligne de linge de maison, draps et éponges à laquelle il ajoute en 1998 une ligne de porcelaine, d’orfèvrerie et de cristal, d’assiettes, de tasses à déjeuner, de verre, d’objets de décors, etc. En 2000, il organise la signalétique de l’exposition La beauté en Avignon et confirmant son intérêt pour le design, il crée l’habillage des voitures du TGV Méditerranée. L’année suivante, il dessine le timbre de Saint-Valentin émis par La Poste. Ses activités de création se diversifient, en 2004, il lance une première collection pour homme, crée des uniformes d’Air France et des illustrations du Petit Larousse.

Le PDG de la maison de couture Geoffroy de la Bourdonnaye affirme que rien ne va changer dans l’activité de la maison Christian Lacroix. Fin 2007, le musée des arts décoratifs de Paris met en place l’exposition  Christian Lacroix : Histoires de Mode . Depuis mai 2008, il organise également une exposition au musée Réattu d’Arles, réunissant ses créations associées aux œuvres de Jacques Réattu, ainsi que celles d’artistes qu’il affectionne. Cette exposition est prolongée jusqu’à la fin de l’année. Cette exposition présente des costumes de scène et des croquis créés par le grand couturier pour le théâtre, l’opéra, le spectacle et la danse. En janvier 2010, après le départ volontaire du couturier, les frères Falic nomment Sacha Walckhoff directeur de la création. 2 000 points de vente dans le monde à ce jour.

En mai 2012, un nouveau point de vente réunissant tous les produits Lacroix a ouvert ses portes sur la rive gauche à Paris. Quant à lui, depuis 2010, Christian Lacroix se recentre sur les activités de sa société nommée XCLX. Société à travers laquelle il gère ses activités  hors mode , comme le design de trains, de tramways, d’hôtels ou encore de costumes de théâtre. En 2014, Christian Lacroix a également entièrement relooké l’hôtel du Continent à Paris, tout près de la place de la Concorde. Christian Lacroix a aussi conçu le design des TGV Atlantique et TGV Réseau à l’occasion de leurs passages en rénovation. La première rame rénovée fut dévoilée en 2005 en gare de Paris Montparnasse. Christian Lacroix a dessiné le design de la livrée des rames Citadis des lignes 3 et 4 du tramway de Montpellier, avec des thèmes évoquant la mer pour une ligne, et le soleil pour l’autre.

Ces rames roulent depuis le 7 avril 2012 sur les nouvelles lignes 3 et 4. En 2017, il réalise l’affiche pour les fêtes de la Madeleine de Mont de Marsan. Christian Lacroixsous bannière US , sur nouvelobs. Reuters,  Christian Lacroix en cessation de paiements , Le Point, 28 mai 2009. Marine de Tilly,  Christian Lacroix magnifie les héroïnes de la littérature classique , Le Point, 9 décembre 2010. Un siècle de mode, Éditions Larousse, coll.

Christian Lacroix, saltimbanque du Jadis et de l’Ailleurs , p. Naissance d’une vocation grâce à un tableau XVIIIè s. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 2 décembre 2018 à 10:39.

Christian Lacroix, né le 16 mai 1951 à Arles, est un grand couturier français. Après une licence en histoire de l’art de la Faculté de Montpellier, il poursuit ses études à Paris à l’École du Louvre afin de devenir conservateur de musée. Il débute par un premier bref emploi chez Hermès qu’il trouve grâce à Jean-Jacques Picart avec qui il s’associera plus tard. Par la suite, il devient directeur artistique dans la maison Jean Patou durant six ans.

Bernard Arnault décide de céder la maison au groupe américain Falic. Ce sera alors la fin de la très stricte appellation de  haute couture . Les créations de Christian Lacroix bénéficient de nombreuses rétrospectives dans les musées. De son côté, Christian Lacroix s’oriente notamment vers la décoration d’hôtels ou de moyens de transports. Atelier de couture à Arles, Antoine Raspal, vers 1785. Le 16 mai 1951 naît Christian Lacroix dans le quartier Trinquetaille d’Arles, en Provence, dans une famille de la petite bourgeoisie qui possède un goût très vif pour l’élégance vestimentaire et la mode.

Enfant, Christian Lacroix rêve de voyages : Barcelone, Venise, Londres, etc. Il découvre dans le grenier de ses grands parents maternels des volumes reliés de La Mode illustrée de 1860 et au Musée d’Arles, la scène de L’Atelier de couturières peint par Antoine Raspal vers 1785. En 1969, passionné d’art, il entreprend des études d’histoire de l’art à la Faculté des lettres de Montpellier. En 1971, il poursuit ses études à la Sorbonne à Paris puis à l’École du Louvre pour devenir conservateur de musée. Ses créations sont des mélanges insensés de style qui plaisent. Dès 1988, il lance une collection de prêt-à-porter de luxe inspirée par le métissage des cultures, puis quatre ans après, il fait de Marie Seznec la directrice de la haute couture de la maison Christian Lacroix. En 1995, il crée une ligne de linge de maison, draps et éponges à laquelle il ajoute en 1998 une ligne de porcelaine, d’orfèvrerie et de cristal, d’assiettes, de tasses à déjeuner, de verre, d’objets de décors, etc.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.