Comment jouer la Fantaisie-Impromptu de Chopin (n° 1) PDF

10, no 2, partition avec le doigté annoté par Chopin. Les Études de Chopin sont comment jouer la Fantaisie-Impromptu de Chopin (n° 1) PDF cahiers chacun de douze études pour le piano que le compositeur polonais Frédéric Chopin publia dans les années 1830 : le premier, l’opus 10, dédié  à son ami F.


On trouvera ici quelques conseils sur la meilleure façon d’apprendre la Fantaisie-Impromptu : nous tâcherons de tracer le chemin pour parvenir à l’assimiler dans le moins de temps possible, la jouer avec fluidité et aisance en restituant ce tourbillon de notes propres à transporter l’auditeur, bref à rendre justice au message qu’a voulu nous transmettre Chopin.

Le virtuose Vladimir Horowitz explique à propos des études de Chopin :  Pour moi, l’étude la plus difficile est celle en ut majeur, la première, op. Cette étude a pour but le travail des extensions de la main droite, celle-ci alternant très rapidement d’une position ouverte de la main à une position plus fermée. D’une écriture à la fois très simple et harmoniquement très virtuose, cette étude se joue dans la nuance forte. Cette étude a pour but le travail des doigts faibles de la main droite, le majeur, l’annulaire, et l’auriculaire. Cette étude réclame à la main droite la plus haute agilité, ses doigts faibles se chevauchant dans une position très inconfortable et surtout très inhabituelle pour effectuer ces chromatismes. C’est une étude avant tout mélodique. Elle implique un grand travail sur l’indépendance des doigts, chaque main devant jouer deux voix distinctes.

Chaque main semble vouloir rattraper l’autre sans jamais y parvenir. Surnommée parfois  Sur les touches noires . En effet, durant toute la durée de la pièce, la main droite joue uniquement sur les touches noires, à l’exception d’une note faisant partie d’un accord à la 66ème mesure. C’est une étude très aérienne et scintillante. Cette étude, second morceau lent du cycle, demande une parfaite maitrise de la polyphonie avec un chant plein de gravité à la main droite accompagné d’un mouvement constant de doubles croches.

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.