Comment la vie a commencé (Poche) PDF

Cet article est une ébauche concernant l’histoire de France. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. Versailles de Comment la vie a commencé (Poche) PDF XIV, menée par l’ambassadeur Kosa Pan en 1686. Premier et le Second Empire, de l’Empereur.


D’où vient la vie ? Comment est-elle apparue sur Terre ? Quels ont été les premiers organismes vivants ? À quoi ressemblaient les ancêtres de formes de vies actuelles ? Comment l’évolution a-t-elle sculpté le vivant au fil du temps ? L’auteur présente dans ce livre une synthèse des découvertes les plus récentes sur l’histoire de la vie. Il distingue trois étapes innovantes majeures, ou genèses: celle des premières bactéries, celle des premières cellules animales et végétales et celle des organismes composés de plusieurs cellules (dont nous sommes). Et quatre types d’événements fortuits ayant profondément façonné l’histoire du vivant sur Terre: trois événements «créatifs» (les mutations, la reproduction sexuée et la sélection naturelle), un quatrième destructeur (les grands cataclysmes comme celui qui vit disparaître les dinosaures il y a 65 millions d’années).
L’auteur, spécialiste des milieux marins et des premiers organismes ayant colonisé la Terre (les algues), aborde les mystères de la vie avec un éclairage original sur l’évolution du vivant, différent de celui des microbiologistes, des généticiens ou des paléontologues. Il agrémente son récit de ses expériences d homme de terrain curieux de tout et amoureux fou de la nature… et d’un tableau, l’Astronome de Vermeer, qui sert de trame à son récit…

Ancien Régime, le terme de cour désigne aussi le pouvoir royal dans son ensemble. La cour royale des Valois, s’inspirant de la cour de Bourgogne de Philippe II le Hardi et de l’esprit des cours italiennes, fut la plus somptueuse de la Renaissance. Dieu car Dieu, lui, n’est pas obéi de tous ses sujets », ont tôt fait de découvrir les merveilles de la Renaissance dans l’Italie où ils font la guerre depuis 1494. En effet, la Cour des Valois aime les femmes, mais les femmes sachant allier culture et beauté car la norme de l’entourage royal est celui de la culture humaniste. Tout est art et fête, les bals succèdent aux banquets que suivent les chasses, terminées en concerts et en parades et en carnavals poursuivis par les premières représentations artistiques à grande échelle, par exemple, c’est pour la reine Catherine qu’est créé le tout premier ballet. La cour de France est le cœur de l’Europe Renaissante.

La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en Europe avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri second. Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût commencé il y avait plus de vingt ans, elle n’en était pas moins violente, et il n’en donnait pas des témoignages moins éclatants. Comme il réussissait admirablement dans tous les exercices du corps, il en faisait une de ses plus grandes occupations. Valentinois paraissaient partout, et elle paraissait elle-même avec tous les ajustements que pouvait avoir mademoiselle de La Marck, sa petite-fille, qui était alors à marier. La présence de la reine autorisait la sienne. Le roi l’avait épousée lorsqu’il était encore duc d’Orléans, et qu’il avait pour aîné le dauphin, qui mourut à Tournon, prince que sa naissance et ses grandes qualités destinaient à remplir dignement la place du roi François premier, son père.

D’une part, la Renaissance marque l’arrivée du canon, qui multiplie pendant plusieurs décennies le nombre de guerres de siège car les canons sont lourds et se prêtent peu à la guerre de mouvement. Les anciennes forteresses aux murs peu épais mais élevés deviennent inutiles. François Ier était un roi très attiré par l’art. Il invitera d’ailleurs de nombreux artistes comme Léonard de Vinci à séjourner en France et accordera de nombreux mécénats. Cet afflux progressif d’intellectuels va peupler peu à peu la cour et amènera avec lui des nobles de province. Les fonctionnaires, plus nombreux à la Renaissance viendront peupler également la cour. François Ier est un des premiers rois à développer un élément de cour qui restera gravé dans les traditions : le concubinage.

Il s’entoure de femmes enjouées et agréables issues de la petite et de la moyenne noblesse, entraînant ainsi leur famille et leurs gens. Les zones de conflits s’étant déplacées aux frontières du royaume et les querelles de seigneurs étant diminuées par la hausse de l’importance politique du roi, les nobles rassemblés à la cour de France s’adonneront à des fêtes très populaires et à des divertissements nouveaux. La cour deviendra ainsi un pôle majeur de vie et de prestige qui deviendra le symbole de la prospérité et de la gloire du royaume. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Auparavant, Louis XIV a déjà commencé à fixer sa cour dans le Château de Saint-Germain-en-Laye.

Il y complète les règlements de cour d’Henri III en 1661 et 1664. Article détaillé : Us et coutumes à la cour de Versailles. C’était un lieu de pouvoir, d’intrigues et de représentation, où l’étiquette joua un rôle sans cesse grandissant. En instituant un code complexe autour de ses moindres faits et gestes, le roi se mettait en scène et peuplait de symboles chaque étape de la vie quotidienne.

Versailles était alors le modèle des cours européennes. Après la mort de Louis XIV et ses dernières années de règne marquées par les décès et une rigueur morale autant que religieuse, la période de la Régence de Philippe d’Orléans marque un retour à la légèreté et aux plaisirs. La Cour renoue avec les fêtes et l’insouciance. Louis XV se réinstalle à Versailles en 1723 où la cour devient numériquement la plus importante. La cour coûtant très cher au roi, les dépenses ont été réduites avec l’arrivée de Louis XVI.

Le total des dépenses de la Cour en 1789 était de plus de 35 millions de livres, soit le quinzième de l’ensemble des revenus de l’État. Articles détaillés : émigrés royalistes et Exil du gouvernement de Louis XVIII à Gand. Durant la période de la révolution, les royalistes sont exilés un peu partout en Europe. Lors du retour de Napoléon lors des Cent-jours, Louis XVIII s’exile avec sa cour à Gand. Voir Grand office de la maison du roi de France, Grand office de la couronne de France. Article détaillé : Étiquette de la cour de France.

Voir aussi tabouret, honneurs de la Cour. La cour de France a vu se développer successivement plusieurs genres musicaux autour du ballet : le ballet de cour, la comédie-ballet, l’opéra-ballet, et l’acte de ballet. Air de cour et Ballet de cour. Le Roux, La Faveur du roi. Roland Mousnier – Les institutions de la France sous la monarchie absolue. Décision dès sa prise du pouvoir en 1661.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.