Conflits et fragilité Le financement des États en transition : vers une meilleure réponse: Edition 2010 PDF

Enregistré à la Présidence de conflits et fragilité Le financement des États en transition : vers une meilleure réponse: Edition 2010 PDF’Assemblée nationale le 14 mars 2018. EHPAD LIEU DE SOINS, EHPAD LIEU DE VIE : QUELLES RÉPONSES ACTUELLES AUX BESOINS DES RÉSIDENTS ?


Plus du tiers de l’aide publique au développement prend chaque année le chemin de pays en situation de fragilité ou affectés par un conflit. Pourtant cette aide ne parvient pas toujours dans les meilleurs délais et de manière efficace à ceux qui en ont le plus besoin, surtout dans les pays qui se remettent d’un conflit. Le Programme d’action d’Accra, les récents examens par les pairs du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE et le rapport du Secrétaire général des Nations unies sur « La consolidation de paix au lendemain d’un conflit » en attestent tous, une convergence de vues s’opère sur le fait que l’engagement international est loin d’etre optimal, en particulier pour ce qui est de l’orientation et de la mise en oeuvre des processus de financement de la transition.

Si, dans les pays en situation de fragilité ou affectés par un conflit, de nombreux facteurs déterminants échappent au contrôle des donneurs, les activités que ces derniers décident de financer et la manière dont ils choisissent de les financer influent sur la voie que suivront ces pays pour sortir du conflit. En effet, ces choix financiers ne concernent pas uniquement, loin de là, l’apport de ressources ; ils affectent les comportements, l’architecture de l’aide, les rapports de force, les priorités et le renforcement des capacités. Un choix n’étant jamais neutre, ils constituent en outre autant de signes d’approbation ou de désaveu : la décision de financer une activité a des conséquences qui débordent largement l’horizon temporel et le champ de cette activité.

Ce rapport aidera les membres du CAD et leurs partenaires à concevoir un financement des États en transition plus efficace, plus rapide et plus souple.

Quelle place pour la télémédecine en EHPAD à l’issue des négociations conventionnelles ? Fermons-nous les yeux depuis trop longtemps sur le quotidien de ces établissements ? Au regard des nombreux rapports parlementaires écrits au cours de la dernière décennie sur la question de la dépendance prise au sens large, il n’est sans doute pas anodin que le présent rapport soit le premier à traiter spécifiquement de la situation des EHPAD. La profonde crise des EHPAD ne peut laisser indifférent. Les très nombreux courriers qu’ont reçus les rapporteures tout au long de la mission révèlent d’ailleurs l’inquiétude qui traverse notre société au sujet de ces établissements, inquiétude qui ne peut être réduite à un phénomène médiatique. C’est dans ce contexte de tension, illustré par des mouvements de grève dans certains établissements, que la mission  flash  de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale conduite par Mme Monique Iborra avait rendu ses conclusions, le 13 septembre dernier. EHPAD en publiant leurs évaluations externes.

10 millions d’euros pour renforcer la présence des infirmières de nuit. 30 millions d’euros par an à partir de 2019 pour valoriser la prévention et 2 millions d’euros pour accompagner la restructuration des établissements. Mme Fiat, co-rapporteure, souhaite toutefois que ces chiffres soient mis en regard de la suppression de nombreux contrats aidés, 12 500 dans les EHPAD publics d’après la Fédération hospitalière de France par exemple, d’une part, et que l’objectif national de dépenses d’assurance maladie voté pour 2018 représente des mesures d’économies pour les établissements médico-sociaux de 250 millions d’euros. Conscient comme beaucoup d’autres acteurs que ces sommes ne peuvent répondre à tous les problèmes dans l’immédiat, le Gouvernement a également mis en place un groupe de travail sur la qualité de vie au travail dans les établissements ainsi qu’un groupe de suivi de la réforme de la tarification. EHPAD au regard du public accueilli ? C’est ce travail qui a été conduit par la mission d’information constituée au début du mois de décembre 2017.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.