Constantin Xenakis par Constantin Xenakis PDF

Performer Xenakis Deux journées d’études sont organisées par Makis Solomos, Benoît Gibson et Philippe Constantin Xenakis par Constantin Xenakis PDF à l’Université Paris 8 les 15 et 16 janvier 2018. Au cours de ces journées, différentes pièces, telles que Nomos Alpha ou Herma, seront présentées et interprétées en mettant en regard le travail de musicologues et d’instrumentistes.


Toute l’oeuvre de Constantin Xenakis se situe dans une mouvance alternée qui va de l’environnement à l’alphabet : l’écriture est action, dans un espace divers. […] Deux notions clés, le code et l’espace. Le code dans l’espace. Espace intérieur de la galerie ou du musée, espace sacralisant du spectacle, espace de la technologie électromagnétique, lumière et mouvement, espace public de la rue, l’action sociologique, espace typographique du journal, espace pictural de la toile, espace tridimensionnel des objets. Xenakis pratique la sémiologie dans l’espace tous azimuts.»

Pierre Restany

Constantin Xenakis a pensé cet ouvrage monographique tel un manifeste. Au-delà de proposer une façon inédite de s’imprégner de son oeuvre, l’artiste y pose une relation entre ses pensées et ses créations, offrant au lecteur les moyens d’accéder à son univers complexe et codifié.

Créateur aux multiples facettes, Constantin Xenakis est né en Egypte de parents grecs. Arrivé en France comme étudiant en 1955, il partage aujourd’hui son temps entre Paris et Athènes et expose régulièrement ses créations dans les capitales artistiques les plus en vues. Son oeuvre, qui prend corps à travers une multiplicité de supports (peintures, écritures, installations les plus surprenantes et objets aux formes variées) exprime par le biais d’un langage majoritairement abstrait et intégrant des signes d’écriture, l’itinéraire de Constantin Xenakis, qui se définit comme un homme cherchant inlassablement la vérité. Cette monographie présente une sélection d’oeuvres et d’écrits de cet artiste hors de l’espace et du temps et permet de retracer son parcours d’homme car, selon ses propos «ici l’homme est l’oeuvre».

Plus d’informations sur le site de l’Université Paris 8. Rencontre – Un créateur polymorphe Avec Makis Solomos, musicologue, spécialiste de Iannis Xenakis, professeur à Paris 8, Elsa Kiourtsoglou, architecte, spécialiste de Iannis Xenakis dans le domaine architectural, enseignante à l’ENSA Paris-Malaquais, et Leda Dimitriadi, architecte, enseignante à l’ENSA Paris-Malaquais. Cette seconde table ronde sera articulée autour d’une sélection d’images. Les trois intervenants chercheront à mettre en relation le processus de création de Xenakis avec la conception architecturale et musicale contemporaine. Les questions de géométrie, de mathématiques, d’algorithmes, de hasard, d’espace, etc. Espace Callot, 1 rue Jacques Callot, 75006 Paris. Château de Chambord, 9 juillet 2017, 20h00.

Rencontre avec Mâkhi Xenakis – Un père bouleversant Dans le cadre de l’exposition Résonances, Mâkhi Xenakis, en dialogue avec Yann Rocher et Jac Fol, nous parlera de son père à travers des extraits de son livre Iannis Xenakis, un père bouleversant. Plus qu’une biographie, le livre est une plongée au cœur des archives familiales, photographies, portraits de famille, carnets de travail, partitions, plans mais aussi des extraits de notes personnelles et d’entretiens. Avec Mâkhi Xenakis, fille de Iannis Xenakis, Jac Fol et Yann Rocher, enseignants à l’ENSA Paris-Malaquais. From harmony to chaos : Le Corbusier, Varèse, Xenakis and Le poème électronique Le samedi 27 mai 2017, Jan de Heer et Kees Tazelaar présenteront leur livre From harmony to chaos : Le Corbusier, Varèse, Xenakis and Le poème électronique au Musée du film EYE d’Amsterdam.

Une vie, une œuvre en podcast L’émission Une vie, une œuvre consacrée à Iannis Xenakis et diffusée sur France Culture le 12 septembre 2015 est toujours disponible en podcast. Iannis Xenakis : Résonances Une exposition autour du Pavillon Philips, du Diatope de Beaubourg et du projet pour la Cité de la Musique est organisée par trois élèves de l’École National Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais. Elle se tiendra du 23 mars au 25 mai 2017. Ingénieur, musicien, compositeur et architecte d’origine grecque, Iannis Xenakis développe une pensée singulière à la croisée des arts et des sciences.

Le Pavillon Philips, le Diatope de Beaubourg et le projet de la Cité de la musique – l’exposition redessine, à différentes échelles, son processus de travail et témoigne de son approche pluridisciplinaire toujours située entre musique et architecture. Ces trois projets, conçus dans des contextes très différents, sont ici l’occasion d’explorer les divers aspects de son œuvre : le hasard, l’abstraction, la pensée graphique, la géométrie, le modèle compositionnel, l’exploitation du son dans l’espace, ses relations avec la nature, mais aussi le mythe et son attachement à l’univers grec antique. Plus d’informations sur le site de d’ENSA Paris-Malaquais. Pléïades au programme des Percussions de Strasbourg Les Percussions de Strasbourg donneront à plusieurs reprises en Normandie durant le mois de mars une version dansée de Pléïades en collaboration avec Alban Richard et le Centre Chorégraphique National de Caen. Plus d’informations sont disponibles sur le site web des Percussions de Strasbourg et celui du Théâtre de Caen. Xenakis en Suisse Première suisse de l’Orestie L’Orestie, pièce de 1966 basée sur la tragédie d’Eschyle, sera donnée à plusieurs reprises au cours des mois de mars à mai au Théâtre de Bâle sous la direction de Franck Ollu.

Toutes les informations concernant les représentations peuvent être trouvées sur le site web du Théâtre. Fokus : Iannis Xenakis Xenakis sera à l’honneur les 23 et 24 février au Toni-Areal de Zürich. Au programme de ces deux journées, de nombreux concerts et conférences qui seront consacrés aux pièces instrumentales comme à la musique électronique. Pour en savoir plus, consultez la brochure. Iannis Xenakis : Un père bouleversant « J’aimerai partager ce voyage extraordinaire que j’ai pu vivre à la fois dans le temps et dans sa pensée, grâce à la lecture de ses manuscrits qui dévoilent comment en quelques années il a réussi à contrôler le chaos de ses émotions grâce à l’élaboration d’une musique et d’une architecture nouvelle ».

Le regard de Mâkhi Xenakis, plasticienne et écrivain, sur son père Iannis, compositeur, architecte et mathématicien trace le portrait d’un créateur dans toute son humanité et dans un perpétuel combat avec lui-même. Dans le cadre du colloque, l’Orestie sera données à deux endroits différents. Trois ans plus tard, un passionnant volume est publié, sous le même titre, par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Normandie, en collaboration avec le Centre Iannis Xenakis. Editions Point de Vue, 200 p. Xenakis en Amérique Une étude de Charles Turner Iannis Xenakis a toujours manifesté un grand intérêt pour les États-Unis, mais bien qu’il ait passé cinq ans de l’autre côté de l’Atlantique, le sujet n’avait guère été abordé jusqu’ici.

Au fil des parutions qui se succèdent chez divers éditeurs et qui couvriront bientôt l’ensemble de l’abondante production de Iannis Xenakis, il nous est donné de découvrir des partitions d’une rare qualité dont l’écho s’était pourtant perdu après leur création. La qualité exceptionnelle de tous les interprètes et une notice d’une vraie richesse contribuent à la force de séduction qu’exercera ce volume XIII sur ceux qui voudront y puiser des émotions authentiques. Au cœur de ce panorama une place sensible est réservée à la célèbre Ville cosmique conçue et dessinée par Iannis Xenakis en 1965, exemple unique d’une intuition qui se voulait prophétique et reste d’une acuité formidable si l’on songe à l’évolution et à l’avenir de notre civilisation. Une nouvelle production d’Oresteia à Berlin Profitant de travaux menés sur son plateau, la Deutsche Oper de Berlin propose une nouvelle production de l’Oresteia de Xenakis sur le site plutôt inhabituel du toit de son parking. Inhabituel mais pas inapproprié si l’on veut bien se rappeler que la musique de Xenakis pour la trilogie d’Eschyle a été précisément conçue pour le plein air.

Nul doute que l’œuvre de Xenakis, abstraite et intensément expressive à la fois, comme l’est le théâtre antique, trouvera toute sa dimension mythique dans un lieu d’architecture ouverte et contemporaine. La mise en scène est assurée par David Hermann, dans une scénographie de Christophe Hetzer. La maîtrise, le chœur et l’orchestre de la Deutsche Oper seront dirigés par Moritz Gnann, avec les barytons Michael Hofmeister et Seth Carico dans les rôles de Cassandre et Athéna. Les 9, 12, 13, 15 et 16 septembre.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.