De la boxe PDF

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette de la boxe PDF a été faite le 3 février 2019 à 10:03.


La boxe passionne Joyce Carol Oates depuis son adolescence. Elle a vu son premier combat dans les années 1950, en compagnie de son père. « Cela a touché, dit-elle, quelque chose de très profond en moi. Il y a là un mystère que j’essaie de percer ».
Méditation profonde, nourrie par la vision des combats et les propos saisissants des athlètes sur leur activité et le sens qu’ils lui donnent, De la boxe est aussi une évocation historique, depuis les gladiateurs romains jusqu’aux boxeurs actuels : le style de vie monastique de Rocky Marciano avant un match, la grâce d’un Mohammed Ali en pleine gloire, la violence dévastatrice de Myke Tyson, dernier grand champion dans l’histoire de ce sport et de cet art.

Oscar de la Hoya en 2014. Oscar de la Hoya, surnommé le Golden Boy, est un boxeur américain né le 4 février 1973 à Los Angeles. De la Hoya contre Floyd Mayweather Jr. Oscar de la Hoya commence la boxe à l’âge de 6 ans, venant d’une famille de boxeurs. Son grand-père Vincente, son père Joel Sr. En 1989, à 16 ans, il remporte les gants d’or nationaux en Poids coqs.

En 1990, il gagne le championnat US en catégorie poids plumes. La même année, plus jeune boxeur inscrit aux Goodwill Games, il remporte la médaille d’or. Le 23 novembre 1992, de la Hoya dispute son premier combat professionnel, en catégorie super-plumes, il enchaîne alors les victoires. Ces combats lui permettent déjà de disputer un championnat du monde, moins d’un an et demi après ses débuts : Le 5 mars 1994, il fait face au champion du monde WBO, le danois invaincu Jimmi Bredahl.

Une droite d’Oscar envoie son adversaire au tapis dès le 1er round, des combinaisons l’y renvoient dans le suivant. Il défend son titre en gagnant par KOT en 3 rounds contre Giorgio Campanella, puis le laisse vacant pour changer de catégorie. La ceinture de champion du monde WBO des poids légers est vacante. Il défend cette ceinture contre Carl Griffith qu’il bat au 3e round d’un uppercut du gauche. Moins d’un mois plus tard il bat John Avila par KO technique.

Oscar alors en tête sur les cartes des juges, Avila est arrêté après neuf reprises à la suite d’une coupure. D’un doublé gauche-droite, Oscar envoie son opposant à terre dès le 1er round. Le combat ira au bout, Oscar l’emportera par décision unanime des juges. Rafael Ruelas qui détient la ceinture IBF.

Ce dernier se relève et encaisse un barrage sans répliquer, l’arbitre arrête le combat. L’IBF ordonne à de la Hoya de défendre sa ceinture contre Miguel Julio, il la laisse alors vacante. De la Hoya grimpe alors en catégorie super-légers. En fin d’année, il est désigné  boxeur de l’année  par Ring Magazine et KO Magazine.

Le 7 juin 1996, Oscar de la Hoya rencontre la légende vivante de la boxe mexicaine, Julio César Chávez, qui compte 96 victoires pour une défaite et un match nul. De la Hoya, moins expérimenté mais qui est de 10 ans le cadet de Chavez, est donné favori à 2 contre 1. Dès la fin du 1er round, une coupure apparait sur le visage de Chávez. Au 4e round, celle-ci est devenue trop importante, l’arbitre arrête le combat. Deux ans plus tard, Oscar remportera la revanche. De la Hoya est malgré tout donné favori à 3 contre 1.

This entry was posted in Bandes dessinées. Bookmark the permalink.