Des Bonobos et des Hommes PDF

L’espèce est en danger des Bonobos et des Hommes PDF’extinction, le déclin des populations étant principalement dû à la déforestation et au braconnage pour sa chair. Le dimorphisme sexuel est moins prononcé que chez la plupart des primates. En outre, le bonobo est plus petit que son homologue le chimpanzé, d’où son nom de chimpanzé nain. Carte de répartition du bonobo en Afrique.


Pourquoi les bonobos ? Pour Deni Béchard, ces grands singes qui partagent 98,7% de leur ADN avec les êtres humains et menacés d’extinction au Congo peuvent nous apprendre beaucoup sur notre propre humanité et sur notre capacité à affronter les défis écologiques qui nous attendent. «  »Des bonobos et des Hommes » » nous emmène au cur de cet immense pays qu’est la République démocratique du Congo, à travers ses fleuves, ses forêts, ses communautés et son histoire marquée par des guerres postcoloniales dévastatrices. Il suit le destin de l’ONG BCI (Bonobo Conservative Initiative), qui tente de contrer la menace de destruction qui pèse sur la forêt équatoriale du Congo et sur les bonobos. Composée d’Étatsuniens et de Congolais, BCI défend une conservation en lien avec les communautés, en respectant leurs modes de vie et leurs besoins, loin de la logique des schémas occidentaux préconçus et imposés, comme c’est trop souvent la règle. Béchard nous guide dans la forêt tropicale où il a suivi le travail patient et précieux des différents acteurs de BCI. Avec un regard tout en nuances, Deni Béchard livre un récit plein d’espoirs sur l’Afrique, en présentant des pistes de solutions réalistes et respectueuses des gens et de leurs valeurs. Il dresse un portrait aussi complet qu’habile de l’Afrique des Grands Lacs ; et en se concentrant sur l’histoire toute particulière des bonobos, il offre une histoire universelle sur notre humanité.

Ils vivent dans les forêts équatoriales de la République démocratique du Congo, entre le fleuve Congo et la rivière Kasaï. Il arrive occasionnellement qu’il mange de petits invertébrés, insectes et vers. Les femelles et les mâles arrivent généralement à maturité sexuelle entre l’âge de 13 et 15 ans. Ils peuvent se reproduire toute l’année et la période de gestation dure de 230 à 240 jours. Chaque femelle donne naissance à un seul petit à la fois qui pèse aux alentours de 1,3 kg à la naissance.

La femelle met un petit au monde environ tous les cinq ans, comme chez les chimpanzés. Le rythme des naissances est surtout limité par l’infécondité des femelles pendant l’allaitement qui dure 3 à 4 ans. Les bonobos vivent en groupes qui peuvent compter jusqu’à une centaine d’individus. En milieu naturel, les mâles et les femelles cherchent la nourriture ensemble, mais ce sont les femelles qui décident de la répartition. Par ailleurs, des orphelins peuvent se faire adopter par des adultes. Le Bonobo révèle une aptitude à l’utilisation d’outils. Par exemple l’utilisation de branches comme arme de jets lors des affrontements de mâles, et aussi de baguettes qu’il plonge dans les termitières pour en extraire les insectes qui constituent un de ses mets favoris.

Chez les bonobos, les relations sexuelles, feintes ou réelles, sont plus souvent utilisées comme mode de résolution des conflits, à côté des mécanismes de domination. Il est courant qu’un membre du groupe pratique des actes sexuels dans le but de plaire à un autre membre ou pour réduire les tensions sociales. Par exemple, un individu subordonné peut utiliser des actes sexuels pour calmer un autre individu plus fort ou plus agressif. Par ailleurs, l’organisation sociale des bonobos en captivité présente une autre particularité. Bonobo utilisant une baguette de bois pour attraper des termites. Le potentiel intellectuel des bonobos ne laisse pas indifférent.

Il a appris à combiner ces symboles dans ce que les linguistes appellent une  proto-grammaire . La psychologue affirme qu’il comprend en plus jusqu’à 3 000 mots anglais parlés, qui ne font pas forcément partie du vocabulaire de son clavier. La différence entre les deux espèces se retrouve plutôt dans le contexte d’utilisation de la bipédie. Les méthodes phylogénétiques ont permis d’établir que Pan paniscus et Pan troglodytes sont les primates les plus proches de l’homme.

L’homme est également plus proche des deux espèces de chimpanzé qu’il ne l’est d’autres primates, comme le gorille dont la divergence remonte à environ 8 millions d’années. Bien que le bonobo soit légalement protégé, la mise en œuvre de la loi n’est pas parfaite, et les efforts de conservation sont entravés par la corruption, l’isolement, aussi bien que par une instabilité politique. La seule présence active et permanente sur le terrain est assurée par des ONG et des projets de recherche. Des ONG travaillent pour renforcer la capacité d’intervention de l’Institut congolais pour la conservation de la nature dans le parc national de la Salonga. Le bonobo est sur la liste rouge de l’UICN des espèces menacées, son statut de conservation est au niveau  en danger  depuis 1996. Unis, ont créé un vaste sanctuaire. Le primatologue allemand Gottfried Hohmann souhaite mettre en évidence, par un exemple, que le pacifisme n’est pas une conduite immuable à laquelle le bonobo se conforme sans faille.

Institut de primatologie de Kyoto, commence à étudier les bonobos dans leur milieu en 1973. Selon lui, la société humaine serait née d’une liberté sexuelle comparable, et non de l’agression, comme le soutient Konrad Lorenz. Le film documentaire Bonobos, sorti le 30 mars 2011 et réalisé par Alain Tixier, traite de la vie des bonobos dans un refuge unique au monde qui leur est consacré. Claudine André, spécialiste des bonobos, recueille Béni, un petit bonobo capturé par les hommes, pour lui réapprendre la vie en communauté. Sur la chaîne de télé Gulli, le singe en images de synthèse présentant la météo est un bonobo. Elsevier’s dictionary of mammals: in Latin, English, German, French and Italian. Guillaume Lecointre et Hervé Le Guyader, Classification phylogénétique du vivant, t.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.