Description de l’église cathédrale Notre-Dame d’Amiens, 1815-1900 (Éd.1900) PDF

Les limites de Paris du IVe siècle à 2015. L’histoire de Paris est liée à la conjonction de plusieurs facteurs géographiques et politiques. Cette position de capitale sera confirmée par les Capétiens, description de l’église cathédrale Notre-Dame d’Amiens, 1815-1900 (Éd.1900) PDF une parenthèse de deux siècles durant l’époque Carolingienne.


Description de l’église cathédrale Notre-Dame d’Amiens, 1815-1900 / par J. Baron,… ; publiée par Edmond Soyez,…
Date de l’édition originale : 1900
Sujet de l’ouvrage : Amiens (Somme) — Cathédrale Notre-DameAmiens (Somme) — Histoire religieuseAmiens (France)

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Paris est devenue un des premiers centres en Europe pour l’enseignement et les arts. Que ce soit avec la Fronde, la Révolution française ou mai 1968, Paris a toujours été au cœur des événements qui ont marqué l’histoire de la France. La Bibliothèque historique de la ville de Paris permet au public de se plonger dans la mémoire historique de Paris et de l’Île-de-France, sous des aspects très variés. Articles détaillés : Chronologie de l’histoire de Paris et Plans de Paris. Sa châsse se trouve aujourd’hui à l’église Saint-Étienne-du-Mont. Carte de la Gaule au temps de Ptolémée où l’on peut lire le nom de Lucotecia. Quant à l’étymologie de l’ethnonyme Parisii, elle n’est pas connue avec certitude.

L’étymologie de Paris a été à l’origine de nombreuses interprétations, souvent plus farfelues les unes que les autres afin de glorifier la  plus belle ville du Monde  et de lui attribuer des origines prestigieuses. Je croy que ces marroufles voulent que je leurs paye icy ma bien venue et mon proficiat. Lors, en soubriant, destacha sa belle braguette, et, tirant sa mentule en l’air, les compissa si aigrement qu’il en noya deux cens soixante mille quatre cens dix et huyt, sans les femmes et petiz enfans. Par saincte Mamye, nous son baignez par rys ! Dont fut depuis la ville nommée Paris, laquelle auparavant on appelloit Leucece, comme dict Strabo, lib. III, c’est-à-dire, en grec, Blanchette, pour les blanches cuisses des dames dudict lieu. Paris était marécageuse, en raison notamment d’un changement de lit de la Seine et couverte de forêts.

Les plus spectaculaires découvertes archéologiques in situ ont été faites dans le 12e arrondissement où ont été mis au jour en septembre 1991 les vestiges parmi les plus anciens de l’occupation humaine permanente sur le territoire de Paris. L’occupation humaine sur le site de Paris remonterait donc à au moins six mille ans. Seine occupait l’emplacement de l’actuelle rue Henry-Farman. Le site aurait également été réoccupé plus tard, au néolithique et au premier âge du fer. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que Paris eut successivement, comme toute ville de bord de fleuve, plusieurs ports fluviaux, ayant eu chacun sa spécialité. Certains évoquent des dates entre 250 et 200 av. Paris des Parisii, sans grands arguments à faire valoir.

On ne connaît pas aujourd’hui avec certitude l’emplacement de la Lutèce gauloise. On a longtemps pensé que la Lutèce gauloise se trouvait dans l’île de la Cité mais cette hypothèse est aujourd’hui très discutée. Labienus, lieutenant de Jules César, approche de Lutèce, celle-ci est incendiée par les Gaulois. Un théâtre se trouvait à l’angle de la rue de l’École-de-Médecine et du boulevard Saint-Michel, à l’emplacement actuel de la rue Racine. IIIe siècle, sa population se replie dans l’île de la Cité qui est fortifiée par la récupération de pierres prises aux grands édifices ruinés. En 357, l’empereur Julien, après une longue campagne victorieuse contre des peuples de Germanie et en particulier les Alamans, vient se reposer à Lutèce, au palais des Thermes.

Il passe plusieurs hivers dans la ville, après ses campagnes. En 360, Julien est proclamé Auguste par ses légions gauloises, à Lutèce. En 361, eut lieu le premier concile de Paris, où était présent saint Hilaire. Vers 380 on commence à nommer la ville urbs Parisiorum , du nom du peuple gaulois qui occupe le site. En 383, le général romain Magnus Maximus proclamé empereur par les légions de Grande-Bretagne, débarque en Belgique et soulève tout le Nord de la Gaule. 451 et durant la fin du Bas-Empire, Lutèce est ravagée et incendiée lors des grandes invasions.

Au printemps 451 Attila lance une campagne contre la Gaule. Quoi qu’il en soit, Attila s’éloigna de Lutèce, comme il s’était retiré des environs de Troyes devant la crosse de saint Loup. En 445, Clodion pille la ville. En 465, c’est au tour de Childéric Ier de mettre le siège devant Paris. En 486, après sa victoire à Soissons contre Syagrius Clovis met le siège devant Paris. Geneviève est considérée par les catholiques comme la sainte patronne de Paris, du diocèse de Nanterre, elle est fêtée par eux le 3 janvier.

This entry was posted in Sciences humaines. Bookmark the permalink.