Design du service public en collectivité locale : le passage à l’acte PDF

Cet article est une ébauche concernant un métier. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. L’urbaniste est design du service public en collectivité locale : le passage à l’acte PDF profession qui est liée au développement des villes au XIXème siècle sous l’impact de l’industrialisation et du développement des infrastructures de transports.


Avec le design, les collectivités locales s’ouvrent à l’innovation centrée sur l’usage du service public. Le design des politiques publiques est en plein essor à tous les niveaux d’action (SGMAP, 27e Région, Mind Lab au Danemark, etc). Cependant, les collectivités locales manquent parfois d’une approche pragmatique de la question pour dépasser le stade de l’intention et franchir le cap de l’action. L’objectif de cet ouvrage est précisément de leur proposer, par l’exposé de l’expérience concrète menée par le département de Loire-Atlantique, en partenariat avec l’Ecole de Design de Nantes Atlantique, un guide et une méthodologie transposables dans leur organisation, qu’il s’agisse d’une commune, d’une intercommunalité, d’un département ou d’une région.

Il s’agissait de fournir aux décideurs politiques des solutions techniques et juridiques pour faire face notamment au développement anarchique des villes et surtout d’un habitat pathogène dans du point de vue sanitaire que social auxquels s’attaquèrent les Hygiénistes de cette même époque. Depuis les années 70, se développe un urbanisme participatif qui intègre à des degrés divers dans l’élaboration des projets ou aménagements la participation effective des citoyens et les usagers. Il faut pour cela dépasser la seule question du logement et appréhender dans son ensemble les conditions de vie des ouvriers en se préoccupant aussi de leur santé, de leur culture, de leurs loisirs voire de leur moralité. La ville ou les nouveaux quartiers sont alors abordés globalement. Le rôle de l’urbaniste consiste à participer à l’agencement des activités humaines sur les territoires en vue de réaliser un développement et un aménagement durable des villes et des campagnes. Un rapport de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat, réalisé en juillet 2012 par le sénateur Pierre Jarlier, donne une définition du cœur de métier de l’urbaniste :  Loin de se réduire à un aspect réglementaire, le travail de l’urbaniste vise à définir et mettre en forme le projet territorial des collectivités locales. L’objet peut être une extension urbaine, la réhabilitation ou la rénovation d’un quartier, un aménagement ponctuel, la création d’infrastructures de déplacements, de transports en commun, etc.

L’urbaniste intervient principalement à partir d’une commande publique ou privé sur la base d’un cahier des charges préalable, par concours ou contrats directs. Plusieurs champs de compétences plus spécifiques peuvent être définies et qui correspondent à des métiers plus ciblés. L’urbaniste peut intervenir aussi bien en tant que généraliste, que de spécialiste. Certaines professions, de par certaines actions, sont assimilés aux domaines de l’urbanisme.

On pourrait les qualifier non pas d’urbanistes mais de spécialistes de l’urbain. Il s’agit ici de connaître les territoires et de mettre en œuvre des orientations stratégiques. Il s’agit ici de localiser et d’agencer les fonctions urbaines. La programmation urbaine va dimensionner les activités et définir les espaces destinés à les recevoir. L’aspect réglementaire et pragmatique de ce domaine est important. Il s’agit ici de compétences relatives à la mise en œuvre et à la conduite d’opérations urbaines et d’aménagement. Il s’agit ici d’un domaine proche du management urbain.

Gérer l’espace urbain au quotidien et sa nécessaire adaptation. La question du droit des sols ainsi que de la politique de la ville sont ici particulièrement appelées. Ici croisée avec d’autres professions œuvrant sur le cadre de vie, l’urbaniste est amené à coordonner, animer, et  manager  les projets de territoire. L’urbaniste est appelé ici à savoir manier les techniques relatives à la communication et la promotion du projet urbain, mais aussi les domaines émergents et majeurs de la concertation et de la participation en amont du projet. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Pour la Société française des urbanistes, la profession d’urbaniste est une profession moderne, ouverte sur son temps et les autres milieux professionnels. Il est possible de l’exercer en ayant suivi des cursus différents.

This entry was posted in Science-Fiction. Bookmark the permalink.