Dictionnaire étymologique du français PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. L’étymologie est une discipline diachronique de la linguistique, qui cherche à établir l’origine formelle et sémantique d’une unité lexicale, le plus souvent un mot. Elle s’appuie sur des lois de dictionnaire étymologique du français PDF phonétique historique et sur l’évolution sémantique des termes envisagés.


Cette nouvelle édition du Dictionnaire étymologique du français, largement enrichie, présente l’arbre généalogique de près de 35 000 mots. Savez-vous que concerto, décret et discernement ont la même racine que crible ?. Que chauvin, espiègle et rocambolesque viennent de noms de personnages de la littérature ?. Que le sens premier de amadouer est  » frotter avec de l’amadou  » pour se jaunir le teint ?. Pour chaque mot, retrouvez sa famille, son origine, son sens originel ou le sens de sa racine, les diverses formes qu’il a prises depuis sa première attestation et les règles phonétiques expliquant son évolution. Des annexes traitent plus particulièrement des mots à syllabes redoublées (coco, zigzag), de ceux formés sur des onomatopées (hennir, ouistiti) et de ceux venant de noms de personnes (dahlia, praline) ou de lieux (bougie, rugby)

C’est donc, à l’origine, l’étude de la vraie signification d’un mot. La définition doit cependant être dépassée : l’étymologie étudie sinon l’origine, du moins un état, le plus ancien possible, des mots. Ce sont des mots et des noms qui ont subi une longue et lente évolution selon les lieux et les époques avec des rythmes et des modes plus ou moins soutenus. Un mot ou un nom en Île de France n’est pas un mot ou un nom en Pays Basque, en Provence, en Bretagne ou encore en Alsace. Quand, dans une langue, un même étymon a été hérité et emprunté ultérieurement, les deux mots obtenus sont nommés doublets lexicaux.

Il faut donc distinguer entre les mots hérités de la langue-mère qu’est le latin, et ceux qui ont été empruntés. Pour le détail de ces emprunts, se reporter à l’article Emprunt lexical. Ils le font d’une manière nécessairement très concise qui occasionne parfois des malentendus de la part des non-spécialistes. Les mots grecs sont généralement donnés en translittération. D’autre part, les diphtongues du grec sont souvent altérées dans la prononciation scolaire des différents pays. Le cas employé pour citer un nom ou un adjectif est le nominatif.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.