Dictionnaire des noms de rues de Romorantin-Lanthenay PDF

Veuve à dix-neuf ans, elle se consacre à l’éducation de ses enfants, aidée par son confesseur, Cristoforo Numai de Forlì. Elle est titrée duchesse d’Angoulême, duchesse d’Anjou et comtesse du Maine après l’accession de son fils au trône de France à la mort dictionnaire des noms de rues de Romorantin-Lanthenay PDF roi Louis XII le 1er janvier 1515. Louise de Savoie représentée avec un gouvernail, symbole de la régence.


La rue, c’est la vie ! D’ailleurs, ne nomme-t-onpas  » artères  » les principaux axes d’une ville ? Elles réunissent deux points ou carrefours, mais aussi et surtout les gens qui y vivent. Dictionnaire oblige, les plus de 340 rues et places de Romorantin-Lanthenay défilent ici dans l’ordre alphabétique : localisation, délibération, description ou biographie, coup de projecteur… Vous avez oublié le lien qui unissait le roi François Ier à la ville, la visite du Général de Gaulle ; vous voulez en savoir plus sur les noms de rues tels que  » mauvais payeurs « ,  » fosse aux lions  » ou  » rue des papillons  » ; vous souhaitez vous promener dans la Venise Solognote ou désirez peut-être en savoir plus sur votre propre rue ? Cet ouvrage peut répondre à toutes vos questions et même vous en faire découvrir davantage. Alors à vos plaques, prêts…

Elle est deux fois régente de France pendant les campagnes italiennes de son fils : en 1515, lorsqu’il partit battre les Suisses à la bataille de Marignan, puis à nouveau en 1525-1526. Elle a une grande influence et sait diriger le royaume selon ses intérêts politiques et familiaux. Ses choix ont marqué durablement la France. Louise de Savoie meurt le 22 septembre 1531 des suites de ses maladies alors qu’elle se rendait dans son château de Romorantin avec sa fille pour fuir la peste qui sévissait à Fontainebleau.

Clément Marot la dépeint comme une sainte qui a réformé la cour de France et lui a enfin donné de bonnes mœurs, à tel point que son trépas laisse le pays et la nature sans vie, les nymphes et les dieux accourent et gémissent. Il la dépeint comme évangélique dans sa conception de la vie sociale avec une vision pastorale et traditionnelle de la manière dont on doit se conduire. Les ateliers de Dame Alix de Jocelyne Godard, 2009. La lingua profetica del Taumaturgo di Paola de Giacomo Antonio Perti, 1700. Henry-Bordeaux, Louise de Savoie, régente et  roi  de France, Paris, 1954. Maurice Zermatten, Louise de Savoie, 1960.

Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. L’univers de la cour , 2011, 666 p. Anne de France, Louise de Savoie : inventions d’un pouvoir au féminin, Paris, Classiques Garnier, coll. Franck Ferrand, François Ier, roi de chimères, Éditions Flammarion, 2014, p. Paule Henry-Bordeaux, Louise de Savoie : régente et « Roi » de France, Plon, 1956, p. Anne de Mezeray, Louise de Savoie, la mère de François Ier dans la Nouvelle Revue d’Histoire no 78 de mai-juin 2015, p. Christiane Gil, Les femmes de François Ier, Pygmalion, 2005, p.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.