Dictionnaire Des Spots Ou Proverbes Wallons: L-Z… PDF

Tos lès-omes vinèt-st-å monde lîbes, èt so-l’minme pîd po çou qu’ènn’dictionnaire Des Spots Ou Proverbes Wallons: L-Z… PDF d’leu dignité èt d’leus dreûts. I n’sont nin foû rêzon èt-z-ont-i leû consyince po zèls, çou qu’èlzès deût miner a s’kidûre onk’ po l’ôte tot come dès frés. Situation du wallon parmi les langues d’oïl. Le wallon était la langue la plus parlée en Belgique romane jusqu’à la Première Guerre mondiale.


Depuis, son usage dans la vie quotidienne s’est largement réduit au profit du français, qui est devenu la principale langue de la Wallonie. Langue de la partie romane de l’ancien diocèse de Liège, le wallon se compose de quatre grandes variétés dialectales et d’une forme normalisée. Article détaillé : Histoire du terme Wallon. Germains pour désigner les populations celtophones ou romanes, suivi du suffixe -on. Article détaillé : Histoire de la langue wallonne. Civitas Tungrorum et qui avait probablement les mêmes frontières. La ligne rouge représente la frontière linguistique entre le Néerlandais et le Français.

L’orange représente les frontières nationales modernes. Le contexte historique de la formation du wallon est lié à l’extension territoriale du diocèse de Liège. Se renseigner sur l’évolution du wallon avant 1600 pose un véritable problème: c’est Le problème de l’ancien wallon, comme l’a appelé Louis Remacle. Non seulement, les rares textes latins  fournissent de-ci de-là un terme roman attestant un changement phonétique, mais les nombreux documents écrits en  langue vulgaire  sont, selon Haust,  écrits en français, et n’est wallon que dans certaines prescriptions et par intermittence.

Au sujet de la datation, il ajoute :  Les faits classés sous la rubrique « Avant 1300 » par exemple, sont attestés entre 1250 et 1300, mais il se peut très bien qu’il se soient produits plus tôt. Autrement dit, les dates proposées par Remacle pour les diverses évolutions phonétiques, sont des  dates butoirs  qui, en l’absence d’autres attestations, laissent toute possibilité à une date antérieure, a priori imprécise. Quelle était leur langue, leur métier, leur statut social? Cédons la place aux historiens : Pline Tacite, Strabon, etc. Est de la Belgique romane car le français y est seulement la langue des lettrés et des classes supérieures. Le bilinguisme wallon-français est alors une réalité, que ce soit dans le monde professionnel ou dans le monde politique. Le dialecte liégeois est senti comme nettement plus différent du picard que les dialectes des provinces de Namur et de Hainaut.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.