Droit international privé et communautaire : pratique notariale PDF

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. La déclaration de droit international privé et communautaire : pratique notariale PDF est-elle obligatoire ? Comment établir la déclaration de succession ? Ouverture des successions et saisine des héritiers : Code civil français, art.


La modification de l’intitulé de cette 6e édition témoigne de l’élargissement de la pratique notariale de droit international privé au droit communautaire. L’auteur reprend la méthode d’exposition qui a fait le succès des précédentes éditions en illustrant les commentaires d’une discipline réputée complexe par de très nombreux exemples (250) puisés dans la pratique notariale. Une partie importante de l’ouvrage est consacrée au droit international privé de la famille où les régimes matrimoniaux et les successions occupent une place particulière. Sont exposées les différentes possibilités offertes aux époux par la convention de La Haye sur les régimes matrimoniaux en vigueur depuis quatorze ans. En vue du règlement et de la préparation des successions internationales, les notaires trouveront les réponses aux questions posées sur le plan civil et fiscal. L’évolution des législations étrangères et la place prise par le droit international privé communautaire suscitent de nouveaux développements sur les divorces internationaux, le statut des mineurs face au règlement Bruxelles II bis, sur les partenariats et les mariages homosexuels. Les aspects notariaux du droit international privé des contrats dans leurs actualités avec notamment l’application du titre exécutoire européen, le 21 octobre 2005, le régimeadministratif des étrangers récemment remanié, et l’état civil international viennent compléter ces développements. Les informations du droit comparé, par exemple, sur l’âge de la majorité ou le régime matrimonial légal de cent cinquante pays, les droits du conjoint survivant ou l’imposition des successions dans 25 États d’Europe représentent une source de documentation précieuse. Figurent en annexe les textes des conventions internationales et des règlements communautaires auxquels l’auteur fait référence. L’ouvrage, ainsi enrichi, s’adresse en premier lieu aux notaires et à leurs collaborateurs ; il permet aussi aux enseignants, aux étudiants et à tous les praticiens du droit d’accéder aisément à la pratique du droit international privé.

Qualités requises pour succéder : Code civil français, art. Attribution à l’État des successions en déshérence : Code civil français, art. Acceptation ou renonciation des successions : Code civil français, art. Dispositions relatives aux partages et rapports : Code civil français, art. Dispositions relatives aux droits successoraux du conjoint survivant : Code civil français, art.

Assiette et modalités de recouvrement des droits de succession : code général des impôts, art. 292 A et suivants de l’annexe II et art. 280 et suivants de l’annexe III. Règles de consultation de l’état civil : art.

Auparavant, les greffiers des tribunaux d’instance étaient autorisés à dresser des actes de notoriété, actes désignant les héritiers de la personne décédée. Une loi du 20 décembre 2007 a consacré la suppression de ce service public judiciaire de la dévolution successorale au bénéfice du seul service public notarial. Seul un notaire peut établir un acte de notoriété. L’intervention du notaire dans le règlement d’une succession peut être utile car celui-ci est un juriste professionnel qui assiste les héritiers dans leurs relations entre eux et avec les administrations, au premier rang desquelles l’administration fiscale. Enfin, le notaire est le spécialiste du règlement des successions complexes, tant du point de vue humain que technique.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.