En mon pays de haute enfance : Je me souviens… PDF

Pour faciliter votre lecture, ce document de 65 pages peut être téléchargé au format PDF. Résumé : Les enfants traversent l’Histoire au contact du vécu émotionnel des adultes qu’ils côtoient. Leur en mon pays de haute enfance : Je me souviens… PDF, leur conscience innée ne sont jamais reconnus.


 » Il y a longtemps déjà… Je me souviens d’un ciel bleu, d’un maquis odorant et mousseux comme une toison verte… de chemins rocailleux où les roues des charrettes écrasaient, jusque dans les ornières, le thym, la sarriette et le buis jeunet.  » Je me souviens aussi des abeilles, butinant les fleurs des rocailles, des pimprenelles, au bas des murettes de pierres sèches, des buis en fleurs, bourdonnants d’insectes et dont l’odeur capiteuse enivrait les alentours…  » Je me souviens du silence, tissé dans la symphonie de ces bruits ou effacé parle solo éclatant d’une pondeuse ayant réussi.  » Je me souviens… Ma jeunesse est là… revenue… et, avec elle, revivent tous ces gens que le temps avait éloignés… « 

Devenus adultes à leur tour, ils remettent en scène les traumatismes qui leur furent infligés et deviennent les acteurs de leur propre tragédie. Comme nous tous, Liliane et Maurice ont idéalisé leur enfance passée dans le Jura, pendant la seconde guerre. Lorsque je démarrai la présente recherche, mon intention était simplement de découvrir l’enfance de Liliane et Maurice, passée dans le Jura, une région que je connais maintenant depuis quelques années. Je découvris peu à peu que le vécu de Liliane et Maurice me touchait plus particulièrement.

Bien qu’étant de la génération de mes parents, ils m’évoquaient mes grand-parents maternels qui, comme eux, avaient des origines paysannes. Leur mode de vie me rappelait les fermes de Haute-Savoie que je côtoyais durant les vacances de mon enfance. Ils me parlaient de la France dont mon grand-père paternel était originaire. Ain, si proche de la Suisse où j’avais grandi.

J’eus le désir d’approfondir le vécu des enfants du Jura par d’autres témoignages existants. Au fil des lectures, m’apparut l’importance qu’avaient eue les traumatismes de guerre dans ce qu’est aujourd’hui l’inconscient collectif français. Par le présent essai, je cherche à mettre à jour la force des mécanismes inconscients qui nous poussent à remettre en scène d’anciennes souffrances. Pour moi, cette dynamique a un sens qui est celui d’une libération de l’homme, et la place des enfants est déterminante dans ce processus. Ma reconnaissance va à Liliane et Maurice pour avoir accepté de partager leurs souvenirs, et ma gratitude à Sylvie pour son amour et son indispensable accompagnement.

This entry was posted in Romans policiers et polars. Bookmark the permalink.