Exterminez toutes ces brutes : Récit PDF

Au cœur des ténèbres relate le voyage de Charles Marlow, un jeune officier de la marine marchande britannique, qui remonte exterminez toutes ces brutes : Récit PDF cours d’un fleuve au cœur de l’Afrique noire. Kurtz, très efficace collecteur d’ivoire, mais dont on est sans nouvelles.


Ce livre est le récit d’un double voyage : celui d’un homme qui traverse le Sahara et qui, parallèlement, remonte le temps à travers l’histoire du concept d’extermination. Dans de petits hôtels du désert battus par les sables, son étude se concentre sur une phrase du roman de Joseph Conrad, Au cœur des ténèbres :  » Exterminez toutes ces brutes !  » Pourquoi Kurtz, le héros du livre, conclut-il par ces mots son rapport sur la mission civilisatrice de l’homme blanc en Afrique ? Que signifiaient-ils pour Conrad et ses contemporains ? Mêlant librement l’essai, l’autobiographie, la littérature et le carnet de voyage, cheminant à travers l’histoire des sciences et des idées, Sven Lindqvist retrace les fondements idéologiques qui justifièrent l’anéantissement de peuples entiers au nom du Progrès et de la Civilisation. Un témoignage saisissant sur les origines du génocide.

Conrad décrit l’expérience de Marlow comme un voyage au sein des aspects les plus ténébreux du monde. De nombreux personnages ont été proposés comme sources d’inspiration pour le personnage de Kurtz. Comme sources d’inspiration, on cite aussi Léon Rom, le marchand d’esclaves Tippo Tip ou l’officier Edmund Musgrave Barttelot. Henry Morton Stanley relatant l’expédition pour retrouver l’aventurier Oscar Schnitzer. Pour le diplomate belge Jules Marchal, qui documenta abondamment Adam Hochschild, le personnage de Kurtz correspond bien à une dimension tout à fait réelle :  Kurtz avait entouré sa maison de piquets auxquels étaient accrochées des têtes humaines décapitées.

Joseph Conrad parle couramment le polonais, le français et l’anglais. Le Roi des Belges, bateau sur lequel a navigué Joseph Conrad pour l’État indépendant du Congo. Villageois rassemblés au passage du Roi des Belges à Sankuru en 1888. Cette œuvre est également proche d’un autre livre de Conrad, La Folie Almayer. En 2008, le film L’Aube du monde du réalisateur franco-irakien Abbas Fahdel transpose le récit dans le contexte de la guerre du Golfe, avec les marais du sud de l’Irak pour décors. En 1995 le film d’Arnaud des Pallières Drancy Avenir cite largement le texte de Conrad.

Il développe Au cœur des ténèbres comme un récit parallèle à la trame principale qui voit une étudiante enquêter sur les traces encore présentes dans notre monde de l’extermination des juifs par les Nazis. En 1970, dans son roman Les Profondeurs de la Terre, l’écrivain Robert Silverberg s’en inspire et lui rend hommage en le transposant dans le domaine de la science-fiction. En 1992, Sven Lindqvist publie Exterminez toutes ces brutes ! En 2013, Marie Darrieussecq dans son roman Il faut beaucoup aimer les hommes reprend le thème du cinéaste qui, comme Orson Welles, veut aller tourner en Afrique une adaptation de ce roman. Spec Ops: The Line est un jeu vidéo sorti le 29 juin 2012 sur PS3, Xbox 360 et PC.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.