Faire face à la phobie de l’avion PDF

Illustration datant de 1831, en réaction à la création du parti antimaçonnique. Souvent liées à l’Église catholique, qui condamna à plusieurs reprises faire face à la phobie de l’avion PDF franc-maçonnerie en tant que telle depuis la bulle pontificale In eminenti apostolatus specula en 1738, les condamnations au sujet de la société initiatique se sont exprimées sous des natures et formes diverses.


Un ouvrage écrit par une spécialiste qui apporte des informations précises et des solutions concrètes pour dépasser la peur de l’avion.

D’un simple inconfort à la peur panique, la peur de l’avion peut affecter n’importe quelle catégorie de personnes : homme ou femme, jeune ou plus âgée, de niveau socio-économique différent… jusqu’à 40 % des individus développeraient une peur de l’avion à un moment de leur vie.

Au quotidien, cette phobie peut se révéler handicapante tant au niveau personnel que professionnel, à tel point qu’elle constitue un sujet de recherche clinique important.

Pour sortir de cette souffrance, cet ouvrage propose des explications claires et des solutions efficaces.

Conçu comme un véritable guide, il donne toutes les clés pour comprendre les systèmes phobiques et connaître les bases de l’aéronautique ; reconnaître la nature exacte de son trouble et l’évaluer ; construire un plan d’action personnel ; mettre en œuvre différentes étapes vers la guérison.

Grâce à ses nombreux exemples, conseils et exercices, ce guide peut être utilisé de plusieurs façons : pour s’informer et comprendre, de manière autonome ; pour savoir ce qu’il faut faire et ne pas faire ; avec l’aide de son médecin ; en support d’une thérapie individuelle conduite par un spécialiste des thérapies comportementales et cognitives.

Les politiques et publications antimaçonniques décrient généralement des intentions et des actions de conspiration liées à un secret, telles les théories du complot maçonnique. Les régimes dictatoriaux en général de par le monde et la Seconde Guerre mondiale furent les théâtres des persécutions les plus sévères à l’égard de la franc-maçonnerie. Allemagne bien que la réalité des faits qu’ils décrivent soit antérieure. 1740 à Hambourg, Oberhassen et Copenhague. Il ajoute :  L’antimaçonnerie se ramifie en associations de militants qui mettent en pratique les théories de l’antimaçonnisme.

Robert Cooper observe la banalisation de l’hostilité à la franc-maçonnerie au travers de l’attitude de nombreuses personnes qui sont plus motivées par la haine envers les francs-maçons eux-mêmes que par la critique du mouvement maçonnique. Le terme évoque directement les racines opératives de la franc-maçonnerie et désigne la phobie qui peut y être liée. La peur du secret entraîne un début d’hostilité à une époque où la liberté d’association n’existe pas. Ainsi, les loges qui proposent à leurs membres de se regrouper certains soirs développent chez la population française une réputation négative et entraînent un certain nombre de fantasmes. René Hérault publie en 1738 La réception d’un frey-maçon. 1745 et 1748 enregistrent chacune la publication de cinq ouvrages autour de la franc-maçonnerie. Notons qu’avant 1738, le sujet maçonnique passionne et inspire peu.

C’est d’ailleurs pour lever ce leurre et le rendre inopérant que l’écrivain dévoile du mieux qu’il peut les  secrets  de la maçonnerie. Entre 1738 et 1751, trois dizaines d’ouvrages paraissent, assurant les débuts de l’antimaçonnisme en France. Les premiers comprennent des défenses de thèses sous la forme de réquisitoire contre la société initiatique, ou bien des apologies — éloges et justifications — en réplique à ces réquisitoires. L’Ordre de Francs Maçons Trahi et le secret des mopses révélé, écrit en 1744 par l’abbé Pérau.

Pierre Clément, ne comportent dans un premier temps aucune attaque contre la franc-maçonnerie. L’ouvrage de Louis Travernol, Les Francs-maçons écrasés, paru en 1747. De leur côté, les pamphlets et réquisitoires antimaçonniques inondent la littérature. Les premiers écrits véritablement hostiles à l’ordre sont, en 1744, La Désolation des entrepreneurs modernes du Temple de Jérusalem de Louis Travenol et L’ordre des francs-maçons trahi et le Secret des Mopses révélé de l’abbé Pérau. Tous deux prétendent avoir infiltré un atelier. Son second ouvrage Francs-maçons écrasés, paru en 1747, est considéré comme le réel point de départ de l’antimaçonnisme philosophique dans la littérature. Inspiré par le clan ultramontain, une tentative de démonstration de la domination des initiés par le diable y est écrite.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.