Fernand Pouillon – Monographie PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Admirateur d’Auguste Perret, il fut un des grands bâtisseurs des années de reconstruction après la Seconde Guerre mondiale en France. Les premières années Fernand Pouillon passe sa jeunesse à Marseille où il fernand Pouillon – Monographie PDF l’école des beaux-arts.


Cette pratique du métier à un jeune âge explique largement que Fernand Pouillon se soit senti différent de ses confrères. Il y sera d’autant plus que, conscient de ses capacités, il va avoir l’ambition d’apporter sa contribution pour résoudre l’immense problème du logement. La reconstruction d’après guerre À la sortie de la guerre, la reconstruction donne beaucoup de travail aux architectes — il construit des camps de prisonniers et des cités d’urgence — mais, à Marseille, les  opérations  ne « sortent pas » en raison du coût trop élevé des travaux. Pour l’ensemble de La Tourette qui jouxte le quartier du Panier à Marseille, F. Dans ces années d’après-guerre où l’effort public porte d’abord sur la reconstruction et le développement de l’appareil de production du pays, Fernand Pouillon entreprend en 1951 un pari ambitieux à Aix-en-Provence : 200 logements à construire en 200 jours pour un budget de 200 millions de francs. Utilisant la pierre et des plans économiques mais de qualité, Pouillon gagne son pari.

Presque tout les sépare, même les matériaux. La cité Diar el Mahçoul à Alger. En 1953, il renouvelle la performance des 200 logements d’Aix-en-Provence en réalisant à Alger les ensembles de Diar-es-Saada 800 logements et Diar-el-Mahçoul 1 800 logements réalisés en 365 jours dans un parfait respect du style architectural local et surtout de la notion d’espace urbain. Alger suivra l’ensemble de Climat de France situé au-dessus de Bab-el-Oued. Le marché parisien Au milieu des années 1950, Fernand Pouillon décide de s’insérer dans le marché parisien. Le 5 mars 1961, Fernand Pouillon et quatre de ses collaborateurs sont arrêtés et écroués, accusés de faux bilan, détournement de fonds et abus de biens sociaux.

Les dernières années Radié à vie par l’ordre des architectes, il ne peut plus construire en France et est donc contraint à l’exil pour continuer sa carrière. Fernand Pouillon rejoint en 1966 l’Algérie où il exerce sa profession jusqu’en 1984. Amnistié en juin 1971 par le président de la République Georges Pompidou, réintégré à l’ordre des architectes français en 1978, Fernand Pouillon regagne la France en 1984. Les calculs sont une preuve, ils ne seront jamais un moyen.

En revanche, il avait un but, une intention, celle de s’abriter. Dans l’écroulement du premier édifice, il y eut le premier échec et sans doute la première inquiétude, le premier calcul. Sanctifier le calcul reviendrait à reconnaître l’échec comme œuvre originale. Aix-en-Provence aux éditions Jardin de Flore. Monographie d’Aix-en-Provence avec 78 dessins par l’atelier de F. La préface au Vitruve par A.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.