Géopolitique de la France – Plaidoyer pour la puissance PDF

Elle a également une activité géopolitique de la France – Plaidoyer pour la puissance PDF’élevage de chevaux dans la Drôme. Elle s’est investie pendant plus de quinze ans dans l’action humanitaire.


L’ouvrage commence par analyser les orientations géopolitiques qui découlent du territoire et des héritages historiques de la France. Il s’intéresse ensuite à la géopolitique interne du pays (université et diversités, relations entre centre et périphéries) puis se consacre principalement à ses relations avec le monde : atouts et faiblesses, acteurs de la géopolitique françaises, principales stratégies suivies, typologie régionale en insistant sur l’Europe, l’Afrique et les États-Unis.
Son originalité tient à la mobilisation de l’ensemble des fondements géographiques, historiques, économiques, diplomatiques, militaires et même sociologiques de la puissance française. Cette large vision autorise une conclusion équilibrée : de tous les pays européens, la France est celui qui dispose du plus beau potentiel ; encore faut-il qu’elle soit disposée à jouer toutes les cartes dont elle dispose.

1992 et 1993 et présidente de juin 2001 à mars 2002. Elle a été élue  femme de l’année  en 1991, a fait partie d’un groupe de personnalités sur le développement de l’Afrique auprès du Secrétaire général des Nations unies de 1991 à 1996. 1988 à 2007, à l’Institut d’études politiques de Paris. Sorbonne depuis 2007, où elle dirige un master professionnel consacré aux pays du Sud face au développement durable.

Elle est administratrice de la Société de géographie et de la Société des Explorateurs français, membre associée de l’Académie royale de Belgique et de l’académie Pégase. Sylvie Brunel est mère de trois enfants, dont l’aînée, née en 1989, est elle-même écrivain sous le nom d’Ariane Fornia. Elle publie en 1987 Tiers Mondes. Controverses et réalités, un ouvrage collectif qui réunit de nombreux spécialiste, qui rompt avec le tiers-mondisme répandu dans ces années. Après avoir passé une dizaine d’années à des postes décisionnels stratégiques dans l’humanitaire, elle est faite chevalier de la Légion d’honneur en 2002. En 2008, elle publie un ouvrage À qui profite le développement durable?

Elle s’oppose ainsi à la dualité entre un état de nature idéalisé et un homme vu comme un parasite. La nature sauvage est dangereuse et non pas bienveillante. Le développement durable tel qu’il est actuellement présenté sert donc les intérêts des riches plus que ceux des pauvres, qu’ils soient dans le tiers-monde ou dans les pays développés. Il faut toujours garder présent à l’esprit que sa finalité doit être l’humain.

Le développement durable doit donc passer par une réflexion en profondeur de nos modes de production qui prenne en compte cet impératif social. Dans la même veine, elle rappelle qu’il ne suffit pas d’invoquer l’écologie pour justifier des actions mais que les choix effectués doivent se fonder sur une réflexion globale. Elle plaide pour des politiques agricoles qui garantiraient une juste rémunération et une protection foncière des paysans. Elle loue l’intelligence qui a permis à ces exploitations de devenir très rentables. La Coopération Nord-Sud, PUF,  Que sais-je ? Comprendre pour agir, PUF, 1999 Prix Conrad Malte-Brun de la Société de géographie 2002.

Action contre la faim, sous la coord. Prix Sciences Po du meilleur livre 2002. Le Développement durable, PUF,  Que sais-je ? Prix Robert Cornevin de l’Académie des sciences d’outre-mer. Jean-Claude Lattès, 2008 Prix Pégase de l’École nationale d’équitation en 2009. Larousse, 2008 Prix Luc Durand-Réville de l’Académie des sciences morales et politiques en 2009. Manuel de guérilla à l’usage des femmes, Grasset, 2009 Essai en partie autobiographique.

Géographie amoureuse du monde, Lattès, 2011 Grand prix Jules Verne de l’Académie littéraire de Bretagne et des pays de Loire en 2012. Sciences Humaines, 2014 Prix du meilleur livre géopolitique en 2015. Biographie de Sylvie Brunel , sur cnrs. L’ex-épouse d’Éric Besson lève les voiles . La géopolitique lumineuse , entretien, Conflits, hors série no 3, Printemps 2016, p.

Le Temps, 19 octobre 2010,  Non, l’homme ne peut guère produire de la biodiversité  par Antoine Guisan, Pascal Vittoz, Frédéric Bastian, Danielle Mersch, Luigi Maiorano, Morgan Pearcy, Blaise Petitpierre, Christelle Vangenot, Sophie Cotting et Nicolas Perrin. Les enjeux internationaux , entretien avec Sylvie Brunel sur France Culture, 11 juin 2008. Sylvie Brunel,  Les agriculteurs ne sont pas des pollueurs empoisonneurs , sur lemonde. Sylvie Brunel ignore la réalité de l’agriculture biologique , Aurélien Dupouey-Delezay, lemonde.

Priver l’Afrique des OGM serait une hérésie , Sylvie Brunel, jeuneafrique. Les Matins, France Culture,  Agriculture française : allons-nous tous nourrir ? Compte-rendu Café géopolitique,  À quoi servent les famines ? L’entrevue – Le développement endurable, sur le site ledevoir. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 15 mars 2019 à 10:32. Constantine ne pouvait qu’inspirer les auteurs. Je vous propose une sélection d’ouvrages  parlant de la ville. Je ne sais si ces livres sont encore disponibles, mais je vous indique leurs références. Même la « Bande Dessinée » a évoqué Constantine.

Recueil des notices et mémoires de la Société Archéologique de Constantine depuis 1853. Avant tout, Constantine est une cité qui a son âme, ses traditions et un passé prestigieux. Elle est un haut lieu d’élection pour unir les hommes dans un même amour d’une petite patrie promise à un grand destin. Les dictons populaires sont les plus propres à définir en termes frappants le caractère profond d’une localité.

This entry was posted in Tourisme et Voyages. Bookmark the permalink.