GERETS PAR GERETS PDF

Sauter à GERETS PAR GERETS PDF navigation Sauter à la recherche Article détaillé : Standard de Liège. Article détaillé : K Waterschei SV THOR Genk.


Erik Gerets a eu deux vies. Celle d’un défenseur latéral au tempérament de feu durant laquelle, il s’est construit un palmarès d’empereur. Puis, celle d’un entraîneur intransigeant qui aime le travail bien fait et ne laisse rien au hasard. La crinière a disparu, mais le lion rugit toujours… Un homme vraiment unique en son genre que cet Erik Gerets. Difficile de pénétrer la pensée du personnage, un « dur » qui cache un coeur d’or. Au fil des questions,  » Le lion de Rekem  » ouvre les portes de son âme… Ce recueil rassemble aussi les déclarations les plus révélatrices de la personnalité de ce  » fou de foot « .

Entre les années 1980 et 1983, le Standard est au sommet du football belge. Le 22 février 1984, des perquisitions sont menées au Standard par la BSR. La comptabilité du club est saisie ainsi qu’une caisse parallèle de l’administrateur-délégué Roger Petit. Des indices concernant de l’argent noir ont été découverts dans un cahier d’écolier appartenant à Roger Petit. On peut y lire la mention  Goethals-Genk 500. Raymond Goethals n’avait jamais remporté de titre de champion de Belgique, malgré d’excellents résultats avec Anderlecht. Il panique et envisage donc de s’assurer la victoire finale en achetant le dernier match de la saison.

Pour les observateurs, ce match ne présentait pourtant guère de risque pour le Standard puisqu’il affrontait, à domicile, le modeste club de Waterschei. Un peu moins de deux ans plus tard, l’affaire est découverte. Le 2 avril 1984, le jugement de l’Union belge de football est rendu: Raymond Goethals et Roger Petit sont radiés. Raymond Goethals, lui, émigre au Portugal pour y entraîner le Vitória de Guimarães. Le Standard bénéficia de la prescription et ne fut pas rétrogradé. Cependant, ce scandale toucha durablement le club. La plupart de ses meilleurs joueurs étant suspendus, le Standard est contraint de terminer la saison 1984 avec de jeunes joueurs.

En tout, il fallut attendre 25 ans pour que le Standard de Liège reconquière un titre de champion de Belgique en 2008, suivi d’un autre en 2009. Presque rien depuis Standard-Waterschei , sur DH. Le BUSSY, Olivier, JOURDAIN, Jean-François,  25 ans de purgatoire , sur Lalibre. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 11 juillet 2018 à 12:30. 1 Compétitions officielles nationales et internationales. Gerets fait ses premiers pas sur les terrains du AA Rekem dans son village natal du Limbourg.

Il est d’ailleurs surnommé le « Lion de Rekem ». Il est repéré par le Standard de Liège en 1971. Durant les saisons qui suivent, Eric Gerets s’affirme comme titulaire indiscutable au sein de la défense des Rouches. Après une défaite en finale l’année précédente, il remporte tout d’abord la Coupe de la Ligue Pro en 1975. Il remporte la Coupe de Belgique 1981. L’année suivante, il est finaliste de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe mais s’incline contre le FC Barcelone.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.