Guitares d’exception PDF

Cet guitares d’exception PDF est une ébauche concernant la guitare. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Guitare acoustique de type folk à douze cordes.


PENDANT TRENTE-CINQ ANS,

Jonathan Kellerman, auteur à succès et musicien accompli, a  » été en quête de sons merveilleux « , comme il l’explique dans l’introduction de cet ouvrage magnifiquement illustré, qui n’en finit pas de fasciner. Le fruit de cette quête est une collection de quelque cent vingt guitares, mandolines et autres instruments à cordes originaires des quatre coins du monde… ou d’ailleurs.

Jonathan Kellerman nous entraîne dans un étonnant voyage à travers sa collection, riche de succulentes anecdotes personnelles à propos de ses instruments préférés et des artisans et musiciens géniaux, et souvent excentriques, qui leur ont insufflé la vie. Mais ce livre est beaucoup plus qu’une histoire d’amour indéfectible d’un homme pour la guitare…

Qu’il s’exprime sur de grands noms tels que Fender, Gibson, Martin et Dobro ou des facteurs cultes comme D’Angelico, Hauser, Stromberg et Torres, Jonathan Kellerman fait preuve de la même aisance rédactionnelle et du même souci du détail que dans ses œuvres de fiction. Chacun des textes est un mini-essai étincelant à apprécier tout autant que les photographies voluptueuses qui l’accompagnent.

Vos doigts ne vont pas se promener entre les pages de Cordes sensibles. Ils vont gratter, pincer, effleurer…

Voire même danser !

Sur ce type d’instrument, les cordes sont associées deux par deux. Il est bien sûr possible de modifier cette organisation des chœurs en changeant les cordes ad hoc. Le manche d’une douze-cordes est souvent un peu plus large que celui d’une six-cordes, en vue de faciliter le jeu. L’intérêt de doubler les cordes est d’obtenir une richesse de son impossible à rendre avec un accordage standard, sauf à utiliser des effets électroniques. Pour contourner ce problème de justesse, il est fréquent dans les studios d’enregistrement de produire un son de douze-cordes avec deux guitares à six cordes, l’une avec cordage standard et l’autre montée en Nashville. En revanche, l’amplitude du son et sa richesse sont des avantages immédiatement perceptibles.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le volume sonore n’est pas augmenté à proportion du nombre de cordes, toutes choses égales par ailleurs. D’une part parce que la nécessité d’une lutherie plus lourde tend à rendre la caisse moins résonante, mais aussi parce que les cordes de chaque chœur interfèrent entre elles lorsqu’elles sont vigoureusement frappées. Les guitares à douze cordes les plus courantes sont du type folk acoustique ou électro-acoustique. Dans les années 1970 et 1980, des guitares acoustiques à douze cordes de très grande qualité sont fabriquées au Japon, par Ibanez et Epiphone, et restent aujourd’hui des instruments recherchés. Il existe par ailleurs des guitares électriques à douze cordes. Elles apparaissent de manière ponctuelle vers la fin des années 1950, aux États-Unis.

Gibson ES-335 de 1965 à 1971. Rickenbacker continue de fabriquer régulièrement des guitares électriques à douze cordes de qualité professionnelle. Quelques autres marques proposent de manière plus ponctuelle de telles versions, ainsi que quelques luthiers confidentiels. Sur les instruments à cordes pincées, le doublage des cordes par chœurs est une idée ancienne.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.