Haroun Tazieff et les volcans – Illustrations de Pierre Bichet PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Haroun Tazieff et les volcans – Illustrations de Pierre Bichet PDF Tazieff à l’Hôtel de ville de Saint-Denis de La Réunion le 20 octobre 1972. Haroun TAZIEFF – cimetière de Passy 01. Haroun Tazieff est né en 1914 à Varsovie, alors partie de la Russie tsariste.


Le patronyme de Sabir Tazieff, est la russification du prénom de son père, Tadji, l’un des princes Dachkine. Dvinsk d’un père médecin juif, Illias Klupt, et d’une mère chrétienne orthodoxe, Sophie Arianoff, fille du gouverneur de la forteresse de Dvinsk, Sawa Philipovitch von Arian, dont les enfants prirent le nom d’Arianoff. Avec sa mère, Haroun Tazieff émigra en Belgique en 1921 où il fut apatride durant quinze ans. Zénitta, son fils Haroun et le poète belge Robert Vivier partirent vivre une année en France en 1922, à Asnières-sur-Seine. Haroun Tazieff avait coutume de dire de Robert Vivier qu’il était son  plus que père . Haroun Tazieff commença ses études primaires en Russie, puis quelques mois en France et enfin principalement en Belgique.

Après ses études secondaires à Bruxelles, il obtint le diplôme d’ingénieur agronome de la Faculté des Sciences agronomiques de Gembloux. Lasne, dans l’ancienne Abbaye d’Aywiers, où elle cache de jeunes juifs. Il devient aussi le compagnon de Jacques-Yves Cousteau sur la Calypso, dès 1951. Il s’installe en France en 1953, tout en poursuivant sa carrière de volcanologue sous le contrôle scientifique du professeur Ivan de Magnée de l’Université libre de Bruxelles dont il est l’assistant à son retour du Congo en 1949. Il se décide à demander la naturalisation française après le départ du Général de Gaulle et l’obtient en 1971, perdant automatiquement la nationalité belge. Son soutien à François Mitterrand au long de la  traversée du désert  de celui-ci, et sa renommée mondiale, lui valent d’être chargé de la prévention des risques naturels et technologiques majeurs par François Mitterrand en 1981.

Mort le 2 février 1998, il est enterré au cimetière de Passy à Paris. Sa tombe figure une fresque précolombienne : le sarcophage de Palenque. Paris, en 1958, il est nommé directeur du laboratoire de volcanologie de l’Institut de physique du globe de Paris. Philippe Chartier du rapport  Maîtriser l’énergie  à destination du ministère de la Recherche et de l’Industrie en 1981. Ce rapport fut largement préparé par son collaborateur, le volcanologue Jacques Varet. La direction scientifique du CEA a cautionné la démarche d’Haroun Tazieff et lui a accordé sans restriction son soutien financier et l’assistance de ses équipes de terrain, participant au programme de recherches coordonnées qu’il dirigeait en tant que Directeur de recherche au CNRS et responsable des observatoires de surveillance volcanologique des départements d’Outre-Mer.

Secrétariat d’état aux risques naturels et technologiques majeurs. De 1984 à 1986, cet homme politique de gauche fut secrétaire d’État chargé de la prévention des risques technologiques et naturels majeurs auprès de Laurent Fabius, Premier ministre de François Mitterrand. Ce poste de secrétaire d’État sera supprimé dans le gouvernement Chirac en 1986. Ces plans sont élaborés et révisés dans les conditions définies par le décret no 84-328 du 3 mai 1984.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.