Histoire de la vie et des découvertes de Christophe Colomb (Éd.1879) PDF

L’histoire de la chimie est intrinsèquement liée à la volonté de l’Homme de comprendre la nature et histoire de la vie et des découvertes de Christophe Colomb (Éd.1879) PDF propriétés de la matière, plus particulièrement la façon dont celle-ci existe ou se transforme. Robert Boyle qui applique la méthode scientifique à ses expériences. La publication de son célèbre Sceptical Chymist en 1661 est d’ailleurs parfois considéré dans le monde anglo-saxon comme le point de départ de la chimie moderne.


Histoire de la vie et des découvertes de Christophe Colomb / par Fernand Colomb… ; trad. sur le texte primitif et annotée par Eugène Muller,…
Date de l’édition originale : 1879
Sujet de l’ouvrage : Colomb, Christophe (1450?-1506) — Biographies

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Les fondements de la chimie doivent être mis en rapport avec la découverte par l’homme du feu à l’époque paléolithique, 400 000 ans avant notre ère, et qui s’achève à la fin de la dernière période glaciaire, 8 000 ans avant notre ère. Il y a 10 000 ans, le bitume naturel est exploitée par les peuples du Moyen-Orient pour ses nombreuses propriétés. Il est utilisé en tant que matière première pour la conception de bâtiments. Ces métaux seront ensuite retravaillés et utilisés soit sous forme pure soit en tant qu’alliage. Or : utilisé à l’état natif depuis les débuts de l’Antiquité. Métal inaltérable et de très faible réactivité chimique il n’a, durant cette période, fait l’objet d’aucune transformation chimique. Le cuivre : il a pu être trouvé à l’état natif mais également sous forme impure dans la malachite.

Le bronze : premier alliage fabriqué par l’homme. Le fer : Il est possible qu’il ait été découvert il y a environ 3 800 ans en Anatolie par les Hittites, mais il pourrait également être originaire d’Inde où des objets de fer très anciens ont également été trouvés. Ses premières utilisations, également pour des applications militaires, datent de 2500 av. Le laiton : alliage constitué de cuivre et de zinc apparaît vers 1000 av. Les Égyptiens auraient inventé le verre il y a environ 3 800 ans à partir du sable du désert et du natron chauffés au four jusqu’à fusion auxquels on ajoute souvent de la chaux. Les Indiens sont parmi les premiers peuples à avoir fabriqué du fer. Ils ont développé un art très poussé de cette métallurgie au fil des siècles.

Au Moyen Âge, le métal des lames des meilleures épées étaient appelé damasquiné en occident, car on l’approvisionnait depuis Damas. Ces lames étaient pourtant faites d’un acier Indien : le wootz. Certains historiens des sciences considèrent Thalès de Milet comme le fondateur de la chimie, car il fait de l’eau le principe explicatif de l’univers. Pour son disciple, Anaximène de Milet, l’élément primordial est l’air qui devient feu par dilatation, puis vent. Platon reprend plus tard cette théorie en associant ces quatre éléments à des formes géométriques reliées à des nombres de triangles. Aristote : la médecine de Galien restera une référence pendant l’Antiquité et tout le Moyen Âge. Le philosophe Anaxagore voit le monde en perpétuel changement, sans création ni destruction de matière mais avec des réarrangements des particules élémentaires.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.