Histoire des Etrusques PDF

L’histoire des sciences est l’étude de l’évolution de la connaissance scientifique. La science, en tant que corpus de connaissances mais également comme manière d’aborder et de comprendre le monde, s’est constituée de façon progressive histoire des Etrusques PDF quelques millénaires. L’histoire des sciences n’est pas la chronique d’une série de découvertes scientifiques.


Apparus au VIIIe siècle avant Jésus-Christ, les Etrusques dominent presque toute l’Italie avant de se fondre dans le moule imposé par Rome. Lorsque, à la Renaissance, on découvre leurs tombes en Toscane, ces demeures funéraires parfaitement conservées offrent le spectacle d’une vie raffinée. Scènes de banquets, parties de chasse ou de pêche, danses, jeux ornent les murs à fresques et racontent un peuple jusqu’alors ignoré.
Les Etrusques n’ont pas fini d’intriguer. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Les hypothèses les plus variées courent sur leur origine mystérieuse. Leurs écrits ont disparu. On ne sait d’eux que ce que les Grecs ou les Romains nous en disent. Ce peuple singulier fut pourtant, à son apogée, puissant et craint par ses voisins.
Jean-Marc Irollo ressuscite cette civilisation en lui redonnant sa juste place dans la formation de notre culture occidentale et dans les arts.

D’origine toscane, Jean-Marc Irollo est historien de l’art et parcourt, depuis plus de vingt ans, l’Etrurie des Anciens sur les traces de civilisations etrusque et romaine. Il travaille au musée du Louvre.

C’est l’histoire de l’évolution d’une pensée, mais aussi d’institutions qui, dans leurs contextes historiques, offrent à cette pensée les moyens de se déployer, et de traditions qui viennent l’enrichir. L’histoire des sciences n’est pas l’histoire des techniques. Les unes et les autres sont bien sûr liées, mais ne peuvent être identifiées les unes avec les autres. Lorsque l’Homme maîtrise le feu, taille des silex ou invente l’agriculture, il ne fait pas œuvre de science.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.