Histoire des universités françaises PDF

1992, placé sous la tutelle du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Celui-ci réunit des universités et établissements d’enseignement supérieur dans le but d’accompagner les changements et la modernisation des établissements d’enseignement supérieur en matière de pilotage et de gestion. Dans un deuxième temps, il a assuré la maîtrise d’ouvrage et la distribution de l’application APOGÉE dans le domaine de la gestion de la scolarité des étudiants, puis de l’application HARPÈGE dans histoire des universités françaises PDF domaine de la gestion des personnels. L’agence est régulièrement évaluée puis prorogée par le gouvernement après un rapport de l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche.


La dernière prorogation a eu lieu en 2013 pour une durée indéterminée. Le siège de la Caisse des Dépôts et Consignations n’est pas pourvu en raison de l’absence de  conclusion d’une convention de partenariat avec l’Amue. La présidence du Conseil d’administration de l’agence est assurée depuis 2004 par le président de la Conférence des présidents d’université, bien que cela n’ait aucun caractère systématique ou impératif. Les autres ressources de l’AMUE sont constituées par la vente de ses solutions logicielles et prestations de services à ses membres et pour une part à leur cotisation. L’agence emploie environ 140 équivalents temps plein pour ses activités situées sur deux sites à Paris et Montpellier.

L’audit de l’Amue réalisé en 2013 avant la nomination de Stéphane Athanase, fait état d’un besoin de repenser le mode de financement des activités de l’agence. Le rapport note également que les établissements membres ne sont pas assez impliqués dans le développement des produits de l’agence, ce qui expliquerai notamment leur faible qualité et les retards accumulés dans leur développement. Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, M. Jean-Loup Salzmann, Président du conseil d’administration de l’agence, et M. Observatoire des métiers et des compétences. AMUE – Rapport Activité 2015 , sur asp.

Nos logiciels – Amue , sur www. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 3 octobre 2018 à 13:32. La première université est créée à Paris en 1200.

Supprimées lors de la Révolution et restaurées par la suite, les universités françaises sont au nombre de 67 en 2018. Ce sont des établissements publics, administrés de façon démocratique, et bénéficiant d’une certaine autonomie. Les enseignements sont accessibles pour toute personne titulaire du baccalauréat. Les enseignants-chercheurs dispensent les enseignements et assurent des activités de recherche. Articles détaillés : Histoire des universités françaises et Chronologie des universités françaises. Les premières universités françaises sont créées au Moyen Âge. La date de création de l’université de Paris traditionnellement donnée est 1200, avec la charte par laquelle le roi Philippe Auguste accorde à ses membres le privilège d’être jugés par un tribunal ecclésiastique.

D’autres universités sont fondées au cours des siècles dans les provinces. En 1789, la France compte vingt-deux universités. Le décret de la Convention nationale du 15 septembre 1793 supprime les universités et crée ce qui sera appelé par la suite les  grandes écoles . Napoléon Ier crée en 1808 l’Université impériale. Elle englobe l’ensemble de l’enseignement sur tout le territoire français. Après les mouvements étudiants de mai 1968, le statut et l’organisation des universités sont fortement modifiés par la loi Faure : les facultés sont supprimées et les universités sont désormais gouvernées de manière démocratique par tous les acteurs y participant. De nombreuses réformes sont intervenues ces dernières années.

Entre 2003 et 2006, les universités ont réformé leur cursus avec la réforme LMD. Parallèlement depuis la loi de programme pour la recherche de 2006, les universités se sont engagées dans la constitution de divers regroupements ou fusions. Site de formations et recherche en sciences humaines de l’université de Bordeaux, place de la Victoire. Ce sont les établissements dont il est question dans cet article. Paris-Dauphine et l’université de Lorraine qui ont le statut de  Grand établissement . La particularité française est que les universités ne sont pas les seuls lieux d’enseignement supérieur et de recherche.

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.