Histoire secrète des SAS : L’élite des forces spéciales britanniques PDF

Elles sont d’un usage histoire secrète des SAS : L’élite des forces spéciales britanniques PDF des commando classiques. L’historique des forces spéciales est une chose difficile à définir. Bible en passant par la guerre de Cent Ans avec Du Guesclin.


Pour beaucoup, le Special Air Service britannique fait partie des mythes. Formidable machine de guerre dont les membres tutoient les sommets de l’art militaire, il demeure l’une des plus éminentes références en matière de forces spéciales.  » Qui ose gagne « ,  » Ici on mène, on suit ou on dégage  » ou encore  » Ils osent surpasser les autres  » sont ses devises. Dès sa création dans les sables du désert nord-africain par David Stirling en 1941, l’unité a réalisé les opérations clandestines les plus pointues et les plus dangereuses. Tragédie de Munich, conflit en Irlande, guerre en Irak… Aux quatre coins du monde, les hommes du SAS ont su s’adapter à toutes les menaces et être à la pointe du combat contre-terroriste. Pour autant, l’ombre du mystère plane obstinément sur les opérations qu’ils ont menées… Dans le secret de leur antre, quelles tactiques, quelles ruses ces hommes exceptionnels ont-ils mis au point pour accomplir leurs missions? De quels moyens disposent-ils pour surprendre l’ennemi? Et surtout, jusqu’où les  » hommes en noir  » de Hereford sont-ils prêts à aller pour remporter la victoire ? A la fois documentaire passionnant et livre de référencé sur les forces spéciales britanniques, cet ouvrage retrace les plus grandes opérations du SAS et dévoile la face la plus secrète de l’establishment militaire britannique.

L’emploi actuel du terme  force spéciale  commence réellement à partir de la Seconde Guerre mondiale, car c’est à partir de ce conflit que toutes les dimensions aérienne, terrestre et aquatique sont maîtrisées. De plus, les corps francs remontent aux guerres napoléoniennes en Allemagne. Néanmoins, les premières forces spéciales, ressemblant à celles qui existeront plus tard à la fin du XXe siècle, descendent largement de celles créées pendant la Seconde Guerre mondiale. De leur côté, les Italiens développèrent notamment les premiers nageurs de combat. Les Britanniques, restant en 1940 seuls en guerre et sur la défensive, créèrent les Commandos pour mener des raids ponctuels dans les territoires occupés par le IIIe Reich, par exemple l’opération Chariot sur Saint-Nazaire. Plus tard, avec le retour des Alliés à l’offensive, ces unités devinrent moins utiles et finirent spécialisées dans les opérations amphibies.

Leurs opérations, mêmes modestes, nécessitaient de lourds moyens de transport et d’appui, qui étaient peu discrets et faisaient perdre l’effet de surprise. Enfin, un troisième type d’unité spéciale fut créé un peu plus tard pendant la guerre, destiné à organiser, former et aider des forces irrégulières de maquis ou partisans de la résistance française, néerlandaise, des Balkans ou de pays asiatiques. Du côté allemand, les Brandebourgeois finirent comme unité classique. Ces unités ont défini le rôle et les différents types d’emplois que les forces spéciales peuvent effectuer. Certaines opérations des forces spéciales alliées sont devenues célèbres, telles que l’opération Frankton. Cette opération a permis de couler des bateaux allemands dans le port de Bordeaux. Après la Seconde Guerre mondiale, la plupart des forces spéciales furent dissoutes, mais les conflits de décolonisation et la montée des tensions de la guerre froide firent que rapidement, plusieurs seront recréées ou se réclameront de leur héritage.

Dans les années 1970, en réaction à la montée des attentats terroristes dans les pays occidentaux, et notamment à la tragique prise d’otages des Jeux olympiques de Munich, la libération d’otages de vive force devient une nouvelle mission des forces spéciales. La Team ODA 525 des Special Forces américaines. Photo prise juste avant une infiltration en Irak, en février 1991. Aux États-Unis, une unité, la  Delta Force , est créée dédiée au contre-terrorisme. Kieffer ont donné naissance aux sept commandos de marine actuels. Forces spéciales du GROM en surveillance au port maritime de Umm Qasr lors de la Guerre d’Irak en 2003.

This entry was posted in Romance et littérature sentimentale. Bookmark the permalink.