Histoires de Djihad PDF

Intérêt des enfants, intérêts des adultes ? J’entends régulièrement affirmer qu’il histoires de Djihad PDF d’abord rappeler leurs devoirs aux enfants, avant de songer à leurs droits.


Qu’est-ce que le « Djihad » ? Que signifie ce mot qui dépasse les frontières et les cultures ?

Qu’est-ce-que le Djihad, ce mot qui dépasse désormais les frontières et les cultures ?

Au-delà de la  » guerre sainte « , le Djihad a été utilisé à travers l’Histoire pour justifier une infinité de cause, voire comme  » exutoire.  » Il a ainsi parfois été prétexte à l’  » union sacrée « , à une mobilisation opportune de troupes pour des conquêtes ou pour affirmer l’emprise de pouvoirs temporels.

Cet usage politique et militaire ne saurait faire oublier la perception majoritaire du Djihad par les musulmans : littéralement  » un effort sur soi pour devenir meilleur  » – travail pacifique et exigeant à l’opposé du lieu commun.

Le présent ouvrage offre une nouvelle et limpide approche du terme islamique le plus employé aujourd’hui.

D’autres, dans la même veine, n’hésitent pas à affirmer que c’est bien parce qu’on a reconnu des droits aux enfants qu’ils ne respectent plus aucune autorité. Je ne surprendrai pas en disant que je ne partage pas un instant ces assertions. J’affirme même que c’est bien parce qu’on identifie un individu dans ses droits que l’on peut plus facilement exiger de lui qu’il respecte la loi. Il n’est pas besoin d’être un grand observateur politique pour retrouver cette problématique dans différents domaines du champ social. On retrouve cette idée dans l’approche du débat sur le vote des étrangers aux élections locales. J’ajoute que droits et devoirs ne sont pas indéfectiblement liés. Certains droits de l’homme fondamentaux comme le respect de la personne ne sont gagés par aucun devoir.

La femme qui ne se fait pas agresser sexuellement dans la rue n’a pas à remercier le passant qu’elle croise ! Par ailleurs il ne faut pas confondre autorité et violence. On peut faire preuve d’autorité sans élever la voix ou sans frapper. Sii dans notre pays l’autorité quelle qu’elle soit n’est pas respecté, c’est souvent parce qu’elle-même n’est pas ou plus respectable.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.