Identités juives en Europe centrale : Des Lumières à l’entre-deux-guerres PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de identités juives en Europe centrale : Des Lumières à l’entre-deux-guerres PDF parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque.


La situation des juifs, partagés entre différentes identités nationales en formation en Europe centrale de la fin du XVIIIe siècle à la seconde guerre mondiale, est révélatrice des enjeux identitaires et politiques auxquels doivent faire face les minorités. La question de l’appartenance nationale se pose pour eux avec une acuité particulière, et ils apparaissent dés lors comme des individus au parcours à la fois singulier et paradigmatique. Les auteurs mettent en évidence à travers des chapitres consacrés à des personnalités emblématiques les mécanismes de la construction d’une identité personnelle dans un environnement complexe, qu’elle s’effectue dans la sphère privée ou publique, en passant par l’adhésion volontaire à une communauté, qu’elle soit culturelle ou politique. Les étapes de la construction d’identités apparaissent à travers des biographies qui s’inscrivent dans un vaste espace, depuis l’Europe centrale (Vienne, Prague, Budapest, Zagreb et Varsovie) jusqu’à Jérusalem et la Chine. Le parcours d’individualités juives permet de suivre l’émergence d’identités complexes, dans le contexte d’adoption d’autres cultures ou de réaffirmation d’un ancrage spécifiquement juif. A la fois chronologique et thématique, l’ouvrage analyse le lien entre écriture et identité, retrace la maturation de consciences politiques et met en évidence le rôle de Vienne, la grande métropole centre-européenne au coeur d’un vaste réseau d’échanges culturels. Ainsi apparaissent, sous un nouvel éclairage, des figures connues et méconnues de pédagogues, de rabbins, d’historiens, d’hommes et de femmes de lettres : Karl Kraus, Max Brod, Elias Canetti, mais aussi Veza Canetti, Klara Blum.

Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. La France deviendra-t-elle une République islamique ? Ceux qui avancent que la France sera une République islamique dans quatre décennies, ou ceux qui dénoncent dans cette affirmation une fable et un recours raciste au bouc émissaire? Un film, projeté par le cardinal Peter Turkson, un proche de Benoît XVI,  lors du synode des évêques qui se tient à Rome, fait la part belle à la première hypothèse.

L’absence de données sur l’immigration et sa fécondité explique ces perceptions contradictoires et ces affirmations péremptoires. C’est pourquoi Il serait utile de sortir de ce flou afin de raisonner sur des bases solides. A vouloir trop caricaturer et moquer des craintes légitimes, l’auteur illustre le risque que fait courir l’aveuglement volontaire face à la question posée par l’islam radical en France. C’est moins l’islamisation de la France qui est à craindre que l’endormissement des esprits.

This entry was posted in Cuisine et Vins. Bookmark the permalink.