Intérieur, exterieur. Les architectes et leur maison PDF

Intérieur, exterieur. Les architectes et leur maison PDF’étude des produits de l’art antique permet de constater qu’il était d’usage de peindre tout ou partie, d’une ou plusieurs couleurs, les monuments d’architecture et de sculpture d’exception, car cela nécessitait un très grand investissement. Certaines couleurs étant rares et leur mise en œuvre coûteuse. Les architectes égyptiens se servent très tôt de couleurs pour rehausser la beauté de leurs monuments.


Chez les Grecs, l’application des couleurs sur les monuments se pratique à chaque grande époque. Dès le temps où seul le bois entre dans la construction des palais et des temples, les Grecs emploient la peinture pour assurer la conservation des édifices. Les Romains cultivent aussi la polychromie mais d’une manière plus restreinte, en n’appliquant ce système que dans l’intérieur des édifices. Ce n’est que lorsqu’ils commencent à faire usage du stuc qu’ils le revêtissent de peinture, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Les artistes chrétiens du Moyen Âge tirent également quelquefois parti de la polychromie, surtout pendant la période romane et les premiers siècles de la période gothique. Avant cette époque, la peinture est appliquée soit sur la pierre même, soit à fresque sur un enduit couvrant les murs de maçonnerie. Les couleurs dominantes sont alors l’ocre jaune, le brun rouge clair, le vert, le rose pourpre, le violet pourpre clair, le bleu clair et l’or pour la brillance. Médaillon de corporation en terracotta invetriata des Della Robbia à Florence.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 17 juin 2018 à 12:48. Répondant aux besoins de son client, il traduit en plan une réflexion sur l’espace, la lumière, les volumes et les matériaux, puis conduit le chantier. Cette entente définit l’étendue de sa mission.

Articles détaillés : Histoire de l’architecture et Histoire de la construction. Le mot est composé de αρχι – archi, chef de – et de τεκτων – tekton, charpentier. Pour Hérodote, le mot architecte donné à Eupalinos qui est un des  auteurs des trois plus grands ouvrages que possède la Grèce  ou à Mandroclès de Samos n’a pas pour lui le sens qu’il a pris aujourd’hui, c’est plus un technicien de la construction ou un ingénieur. Il est possible que ce mot ait été utilisé parce que les premiers temples étaient construits en bois. Le mot tekton apparaît chez Homère ou chez Sophocle où il désigne un sculpteur. Tous les premiers architectes de l’époque archaïque grecque ont laissé leur nom dans l’histoire par les prouesses techniques de leurs constructions.

This entry was posted in Actu, Politique et Société. Bookmark the permalink.