Kern, le nain et le président PDF

Vic-sur-Seille est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est. Ses habitants s’appellent les Vicois et les Vicoises. Situé au sud du département de la Moselle, la localité kern, le nain et le président PDF située dans la plaine saline du Saulnois. L’existence de la ville est antérieure à l’occupation romaine.


Quand un président des Etats-Unis se rend en visite officielle, il est protégé par des agents de la CIA. Mais qu’arriverait-il si certains de ces agents étaient retournés? « Copyright Electre »

Elle a été fondée sur un îlot du briquetage de la Seille. La ville a été dévastée en 570 par des tribus germaniques. La présence de salines est attestée à cette époque. Le temporel de l’évêché de Metz est transféré à Vic en 1234, quand les bourgeois messins se proclament en république pour s’affranchir de la tutelle de l’évêque. Au cours des siècles, la ville va ponctuellement passer sous l’influence du duché de Lorraine. Georges de Bade, son successeur à la tête de l’évêché de Metz confirme et maintient leur présence. Le traité de Vic est signé le 6 janvier 1632 entre le duc de Lorraine Charles IV et Louis XIII.

La cité est en déclin après la Révolution française, au cours de laquelle Vic est devenue une commune du département de la Meurthe. Une tour de Chappe est en service entre 1798 et 1852. Elle sert de relais entre Château-Salins et Lezey sur la ligne Paris-Strasbourg. En 1860, Vic possède une fabrique de chandelles, une huilerie et deux fours à plâtre et à chaux. Une gare de chemin de fer, ouverte en 1868 sur l’antenne à Burthécourt vers la ligne Nancy – Sarreguemines, fonctionne jusqu’en 1939 pour le trafic voyageurs et 1955 pour le trafic marchandises. La Seconde Guerre mondiale et le drame de l’annexion marqueront longtemps les esprits.

Les données manquantes sont à compléter. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Les différents évêques l’utiliseront comme résidence principale ou comme lieu de villégiature. Après la guerre de Trente ans, il devient propriété de l’État, qui l’utilise pour des réceptions ou pour loger les troupes de passage. Il est victime d’un incendie en 1815. Les ruines sont rachetées par la ville en 1866. Il subsiste aujourd’hui la porte flanquée de deux tours, classées monuments historiques.

Il subsiste encore une partie des douves rénovées en 2013 qui abritent plusieurs espèces d’amphibiens protégés. De style gothique flamboyant, l’hôtel de la Monnaie a été créé en 1456 ou 1484 selon les sources. Il n’y a aucune attestation qu’on y a battu un jour de la monnaie. 2003, il abrite aujourd’hui l’office du tourisme et le siège de la conservation du musée Georges-de-La-Tour.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.