Léon l’Africain PDF

Un léon l’Africain PDF de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant un prénom.


Léon l’Africain ou, si l’on préfère, Hasan al-Wazzân est resté célèbre comme l’auteur d’un texte sur le monde de l’Islam qui, dès sa publication à Venise en 1550, est devenu l’une des sources majeures de l’histoire sociale du Maghreb et de l’Afrique sahélienne pour la période des  » siècles obscurs « . Avec sa Description de l’Afrique, il fournissait en effet au monde chrétien, qui ne s’y risquait guère, un document de premier ordre qui allait être méthodiquement scruté par des historiens de tous bords et, parmi eux, l’un des plus grands orientalistes français, Louis Massignon. La connaissance de Léon l’Africain a été considérablement renouvelée après qu’une biographie romancée d’Amin Maalouf a connu un succès de librairie. On s’est préoccupé alors de revenir à un auteur resté long-temps effacé derrière son oeuvre. Ce jeune musulman andalou, voyageur aventureux et chargé sans doute de quelque mission diplomatique, capturé par des corsaires chrétiens, fut donné au pape qui eut le souci d’écouter son témoignage, avant de le convertir et de l’adopter (d’où son nom). Quand l’écho du livre atteignit l’Europe cultivée, son auteur avait quitté Rome depuis longtemps, peut-être pour disparaître en terre d’Islam. Voilà bien un personnage de roman ! Il s’en est suivi des débats sur une figure qui peut représenter le modèle du passeur de frontières, personnalité métisse telle que l’on aime aujourd’hui en imaginer. Pourtant, avec les réveils identitaires qui marquent l’époque contemporaine, ce personnage hybride a pu être aussi considéré par les siens comme un transfuge et un renégat. Des historiens de la littérature, du voyage, de l’économie sociale du Maghreb et de l’Afrique au sortir du Moyen Age confrontent ici leurs méthodes dans l’approche de ce texte ancien. L’œuvre et le personnage de Léon sont l’occasion de conduire une épistémologie historique des relations entre cultures différentes mais communicantes : anciennes et modernes, d’Orient et d’Occident. À partir de Léon l’Africain, on peut en somme essayer de penser en même temps l’avancement de la science et le choc des civilisations.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. Léon est un prénom masculin issu du latin Leo qui signifie lion. Père de l’Église, fêté le 10 novembre. Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse, 16 septembre 2009, 675 p. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 12 novembre 2017 à 23:09. Sebastiano del Piombo Portrait of a Humanist.

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En 1518, de retour du pèlerinage musulman à La Mecque, le navire sur lequel il se trouve est attaqué, et il est fait prisonnier par des  marins siciliens . Il est en fait capturé par un chevalier de l’Ordre de Saint-Jean, Pedro di Bobadilla. Sans doute parce qu’il a quelques errements à se faire pardonner, celui-ci en fait présent au pape Léon X qui le fait catéchiser puis baptiser sous ses propres noms, Jean Léon. Pendant son séjour en Italie, il s’initie à l’italien et au latin, et enseigne l’arabe à Bologne. Cosmographia de Affrica, publiée à Venise sous le titre Description de l’Afrique. René Caillié parti à sa découverte.

Il n’existe aucune information fiable sur la date et le lieu de la mort de Léon l’Africain. La pièce dramatique intitulée Tous des Oiseaux, écrite et mise en scène par Wajdi Mouawad, s’inspire du roman de l’écrivain Amin Maalouf sur Léon l’Africain. Encyclopædia Universalis donne pour dates  1483 env. 1555 , en signalant qu’il était originaire d’une famille de Grenade qui avait probablement émigré au Maroc vers 1492. Livre Google, Léon l’Africain, publié par François Pouillon, page 330, consulté le 11 décembre 2018. Site allociné, fiche sur le film « Léon l’africain », consulté le 11 décembre 2018. Site Froggydelight, page sur la pièce de théâtre Tous des oiseaux, consulté le 11 décembre 2018.

This entry was posted in Calendriers et Agendas. Bookmark the permalink.