L’énergie spirituelle PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La notion l’énergie spirituelle PDF soi revêt plusieurs sens.


« Fermons les yeux et voyons ce qui va se passer. » Se souvenir, penser, faire un effort : Bergson donne sens à nos actions quotidiennes dans ce fameux livre de 1919, à mi-chemin entre L’Évolution créatrice et Les Deux Sources de la morale et de la religion, où il conjugue psychologie et philosophie pratique.

Le Soi constitue une réponse proposée par certaines traditions spirituelles à la question  Qui suis-je ? Dans ce contexte, le Soi n’est pas celui qui dit  moi  ou  je . Le Soi serait la nature essentielle de l’être humain, au-delà de l’ego. Socrate, la suprême réalité de notre moi. C’est à cela plutôt qu’à toute manifestation dérivée de l’affectivité ou de l’activité mentale qu’appartiendrait vraiment le nom d’âme. Paix, amour, béatitude, connaissance, anéantissement du moi au sein de la toute-puissante vérité, ces multiples affirmations issues du niveau psychique expriment seulement la réponse des fonctions affectives et intellectuelles qu’irradie la clarté axiale. Quant à la conscience établie en son foyer, elle ne prend appui ni sur l’amour, ni sur la paix des sens ou de l’intellect.

Expression fréquente dans les Yoga-sûtra, elle désigne le principe conscient au-delà de l’activité du mental. Chaque fois que vous êtes l’observateur de votre mental, vous dégagez votre conscience des formes du mental et celle-ci devient alors ce qu’on appelle l’observateur ou encore le témoin. Par conséquent, le témoin – conscience pure au-delà de toute forme – se renforce et les élaborations du mental faiblissent. Socrate, la Connaissance de soi est une connaissance d’un type particulier dans la mesure où le sujet connaissant et l’objet à connaître s’y confondent. Une telle démarche demanderait d’abandonner les préjugés de toutes sortes, les modes de penser familiers, d’aborder chaque instant d’une manière neuve, pour qu’alors puisse œuvrer une conscience originelle  inconditionnée , vierge de tout dogme ou d’idée préconçue. Quelques méthodes sont proposées à cet effet.

Les approches spirituelles proposent généralement des exercices de purification, de prières, de méditation. Il n’existe point de psychotechniques véritables conduisant à la libération – Mokṣa. La révélation du Soi est parfois comparée à l’effet d’un interrupteur électrique : la pièce qui était dans la pénombre est soudainement et sans transition baignée de lumière. L’introspection est une approche qui consiste à explorer le mystère personnel et la mécanique mentale a posteriori. Cette phase introspective, qui conduit notamment à repérer en soi des déséquilibres, ne peut cependant conduire à une véritable connaissance de soi que si elle s’accompagne d’un travail de rééquilibrage.

Pour se connaître, on doit commencer, via une introspection rigoureuse, pour connaître les différentes instances qui constituent notre soi, puis repérer comment elles se manifestent au niveau de notre conscient. Au fur et à mesure que l’on prend conscience de nos déséquilibres caractériels, notre moi doit réduire ces déséquilibres en imposant sa volonté. Gurdjieff affirme que l’homme est endormi et vit dans un univers illusoire de songes, se croyant libre et pensant, qu’il représente le sommet de la création, alors qu’en réalité, tel qu’il est, il n’est qu’un esclave prisonnier et inconscient. Il s’agirait alors de se donner des rendez-vous selon des actes, des lieux ou des heures précises pour s’efforcer d’être conscient de ses actes. Ces rendez-vous, réussis comme manqués, permettraient quantité de découvertes sur la manière d’agir ou de réagir. Jiddu Krishnamurti dans les années 1920. Ces « fragments » sont des rôles que l’ego emprunte le temps d’une affirmation de son autorité.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.