L’abeille PDF

Maya l’abeille est à l’origine un livre pour la jeunesse publié par l’écrivain allemand Waldemar Bonsels en 1912. Allemand Waldemar Bonsels et publiée en 1912. En 2008, Studio 100 fait acquisition du catalogue de la société l’abeille PDF EM. 1982 : Maya l’abeille, suite de la précédente série d’animation télévisée.


2012 : Maya l’abeille, nouvelle série animée diffusée le mercredi à 8 h 10 sur TF1 à partir du 5 septembre 2012. La Grande Aventure de Maya l’abeille, tiré de la nouvelle série de 2012. 2018 : Maya l’abeille 2 : Les Jeux du miel, tiré de la nouvelle série de 2012. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 30 septembre 2018 à 00:56. Abeille Halictidae, Lipotriches pulchriventris, appareil-buccal après collecte de pollen. Schéma anatomique de la tête avec appareil buccal fermé, ne présentant que les pièces externes visibles : labre et mandibules. Schéma anatomique de la partie inférieure de la tête, avec appareil buccal déployé, montrant le complexe maxillo-labial de l’abeille.

Pièce unique de la bouche formant la lèvre supérieure. Elle est située en avant ou au dessous de l’épistome. Ce sclérite impair, habituellement mobile, est séparé du clypeus par une suture dite clipéo-labrale. Cette plaque simple surplombe la base des mandibules et forme la voûte de la cavité buccale. Ce sont les mâchoires supérieures et sont très polyvalentes.

Meliponini, Schwarziana punctata, schéma en coupe longitudinale de la tête montrant en particulier le cerveau, les glandes intra-mandibulaires, mandibulaires et salivaires, la glosse, le réservoir des glandes mandibulaires. Parties visibles du proboscis : maxilles, glosse, palpes labiaux. A quoi servent vos dons ? Une merveille d’adaptation Vive, frugale et résistante, l’abeille noire est présente des Pyrénées à la Scandinavie depuis un million d’années environ. De couleur brun noir, elle est plus sombre que les autres sous-espèces européennes et plus grande, avec un abdomen particulièrement large et volumineux. Le genre Apis comprend quatre groupes d’espèces dont Apis mellifera, ou abeille porteuse de miel , l’abeille que l’on trouve notamment en Europe. Elle est venue d’Orient il y a un million d’années environ et a donné quatre lignées évolutives principales.

L’abeille noire, ou Apis mellifera mellifera est donc une sous-espèce de l’une de ces lignées. Particulièrement bien adaptée au climat européen, cette abeille locale est plus résistante aux maladies et les ouvrières sont reconnues pour leur longévité. Elle est capable de faire face aux conditions extrêmes de l’hiver : la taille de la colonie diminue alors et les abeilles consomment leurs réserves de miel avec parcimonie, un processus de régulation qui augmente leurs chances de survie. Les abeilles sociales, noires ou autres, ont un statut incertain, à mi-chemin entre domestique et sauvage.

D’un côté, elles se nourrissent seules, s’adaptent aux conditions extérieures et n’ont pas besoin de protection dispensée par l’homme. De l’autre, elles sont amenées à vivre dans un abri fabriqué par un apiculteur, dont elles deviennent la propriété, et qui peut désormais contrôler sa reproduction. Autrefois, les abeilles domestiquées pouvaient redevenir sauvages lors de l’essaimage, lorsque la reine quittait la ruche avec la moitié des habitants pour fonder un nouvel essaim, et réciproquement, elles pouvaient redevenir domestiques en passant d’une cavité naturelle à la ruche. Dans les conditions écologiques dégradées actuelles, les essaims naturels, moins nombreux, ne perdurent plus aussi bien. L’abeille noire peut être considérée à la fois comme sauvage et domestique, même si au regard de l’évolution des espèces et de son comportement, il conviendrait de la considérer comme un animal sauvage. D’autant qu’elle n’a pas été l’objet de sélection intensive comme certaines variétés d’abeilles modifiées par l’homme pour une productivité accrue. Cette absence de catégorisation officielle est problématique car seule une espèce sauvage peut être reconnue légalement comme espèce menacée .

This entry was posted in Informatique et Internet. Bookmark the permalink.