L’anglais musicologique PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Moyen Âge des pays anglophones, instrument à cordes frappées de forme rectangulaire ou trapézoïdale, équivalent à la doulcemelle ou doucemelle française, dont il a pris le nom par une modification phonétique. L’anglais musicologique PDF instruments à l’origine du mot dulcimer étaient en vogue au Moyen Âge et portaient en vieux français le nom de doulce melle, doulcemelle, doucemelle ou dulce melos en latin, signifiant  douce mélodie , termes en adéquation avec le son qu’il produisait de puissance sonore modeste. Aujourd’hui encore, l’origine du mot  dulcimer  et le fait qu’il concerne trois instruments différents sont sujets à controverse.


Au Moyen Âge, des chroniqueurs de la cour française attribuèrent le terme  doulcemelle  à un instrument muni d’une large table rectangulaire, trapézoïdale ou en  groin de cochon  barrée de nombreuses cordes, posé sur les genoux et frappé par deux baguettes. Puis ce dernier type de jeu finit par passer également dans la musique savante des rois. Par ailleurs, le terme  doulcemelle  fut aussi attribué en France à ces mêmes épinettes rurales, ancêtres du dulcimer des Appalaches, utilisées également dans les mêmes défilés et en veillées familiales, et dont le volume sonore réellement modeste semble avoir nourri la confusion entre  doulcemelle  et  dulcimer  auprès des anglo-saxons. Cette confusion linguistique fait que la  doulcemelle  est soit l’ancêtre du hammered dulcimer, soit du mountain dulcimer, soit des deux, selon l’éclairage sémantique ou musicologique pur choisi.

Il n’est parent avec eux que par le fait qu’il appartient à la famille des cithares, une famille d’instruments variés à cordes, dont le point commun est d’être posés à plat, soit sur les genoux, soit sur une table, soit sur des pieds. Cette imprécision sémantique est d’origine purement franco-anglaise. Les autres peuples européens utilisant des épinettes proches des mountain dulcimers ont tous un mot dédié pour les nommer, les hongrois étant les seuls à utiliser le mot citera pour nommer les leurs. Il apparait donc finalement que le plus important pour déterminer la généalogie de l’instrument est la présence ou non d’une touche avec des frettes sur la table d’harmonie. Appalaches, l’épinette des Vosges, la cithare autrichienne, etc. Ses origines sont nord-européennes et il a survécu dans les montagnes Appalaches, où les migrants avaient jadis apporté ses ancêtres.

D’autres formes existent : la teardrop en forme de larme allongée et l’ancienne blockviol triangulaire, plus facile à construire. Le type de musique jouée est essentiellement modal. Le dulcimer des Appalaches permet d’accompagner le chant. Le réglage de tension des cordes permet d’adapter la hauteur des notes à la voix, sans tenir compte de leur hauteur réelle, le plus important étant alors d’accorder les cordes entre elles.

Production Gilles Fruchaux, Buda Musique, 3307518298927. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 30 janvier 2019 à 14:33. Elle forme un domaine des sciences humaines. Un chercheur qui participe à cette étude est un musicologue. Pour le reste, la musicologie d’Adler paraît concerner surtout la musique occidentale.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.