L’Egypte PDF

Votre navigateur n’accepte pas les frames, merci de mettre à jour celui çi. Créé en l’Egypte PDF 1986, l’institut supérieur d’égyptologie Khéops propose, à Paris ou par correspondance, divers enseignements spécialisés. Ces formations s’adressent à toute personne, quel que soit son niveau d’études, qui désire approfondir ses connaissances des écritures, langues ou civilisations de l’Égypte et de l’Orient anciens. Tous les enseignants intervenant à Khéops sont diplômés en égyptologie, assyriologie, spécialistes des sujets enseignés, ou des arabisants pour les cours de dialectal égyptien.


Comment Ramsès II s’est-il rendu célèbre ? Pourquoi les Egyptiens momifiaient-ils leurs morts ? Comment la tombe de Toutankhamon fut-elle découverte ? Pourquoi les pyramides sont-elles gigantesques ? Pourquoi les Egyptiens se maquillaient-ils tant les yeux ? Comment Cléopâtre séduisit-elle César ? Toutes les réponses à ces questions et à près de 300 autres sont rassemblées dans cet ouvrage qui est une vraie mine de renseignements, plus étonnants les uns que les autres, pour les petits et pour les grands

Les cours sont dispensés dans nos locaux se trouvant près de la place d’Italie, à Paris dans le treizième arrondissement. Chaque cours hebdomadaire est proposé à différents horaires, en journée, le soir ou le samedi, durant une session de trente semaines. Seuls les cycles d’égyptien hiéroglyphique sont dispensés par correspondance, et peuvent être débutés à tout moment de l’année. ENiM est la première revue française numérique d’égyptologie. Elle est l’expression des activités de l’équipe « Égypte nilotique et méditerranéenne » de l’UMR 5140, « Archéologie des sociétés méditerranéennes ». Elle accueille aussi les travaux des autres membres de la communauté égyptologique internationale. Elle publie des travaux portant sur tous les aspects de l’Égypte ancienne, de la préhistoire à la période copte.

ENiM est une revue entièrement gratuite et téléchargeable à partir du site de l’équipe « Égypte nilotique et méditerranéenne ». ENiM étant une revue électronique, le processus de préparation des articles est accéléré. Leur soumission se fait directement sur le site de la revue. Le traitement éditorial achevé, les articles reçus sont immédiatement mis en ligne, au format Pdf. ENiM est un périodique annuel composé de l’ensemble des articles successivement mis en ligne au cours de l’année, le volume annuel étant clos en fin d’année civile. Montpellier les 18 et 19 novembre 2011. Il présente des approches toponymiques, archéologiques et cartographiques des espaces et pratiques cultuels de la IIe province de Basse-Égypte ainsi que des XXIIe, XVIIIe, XVIe et IXe provinces de Haute-Égypte.

Elle devint dès lors un sujet de spéculation pour les savants de ! Les contributions réunies dans ce troisième volume font état de travaux récents sur les pratiques religieuses qui se sont développées dans la région thébaine au cours du premier millénaire avant notre ère. Elles abordent de multiples questions relatives aux théologies construites autour des dieux-morts de Djémê et de leur développement à Médamoud, mais également liées aux cultes osiriens et à ceux des souverains lagides divinisés. Publiées au début du siècle dernier par G. 23 du règne de Ptolémée Épiphane.

Comme toutes les autres cultures, antiques ou modernes, la civilisation pharaonique a su exploiter les spécificités de la faune sauvage présente dans son environnement, aussi bien dans ses modes de représentation du monde que dans ses rouages économiques et institutionnels. Les auteurs de ce volume vous invitent donc à découvrir différents articles portant sur le monde animal en Égypte ancienne. Rites égyptiens, dont bien des volumes sont ainsi consacrés à tel ou tel rite attesté dans les temples tardifs. La diversité des contributions organisées par thèmes reflète parfaitement le parcours singulier de la récipiendaire. Le présent ouvrage poursuit les investigations sur différents aspects des théologies et des pratiques religieuses mises en oeuvre dans la région thébaine. Les contributions mettent particulièrement en exergue le rôle majeur joué par la Butte de Djémê et les temples de Karnak, lieux de création des théologies les plus sophistiquées. Kharga sont également mis en lumière.

This entry was posted in Sports et passions. Bookmark the permalink.