L’Empire chinois PDF

Les routes de la Soie et de l’encens, de l’ivoire et des pierres précieuses. Les relations entre l’Empire romain et la Chine ont été essentiellement l’Empire chinois PDF et ce tout au long de l’existence de ces deux empires. Les archives chinoises gardent les traces de plusieurs supposés émissaires romains ayant voyagé vers la Chine pendant l’Antiquité. Dans les sources classiques, le problème de l’identification des références à la Chine ancienne est exacerbé par l’interprétation de l’expression latine « Seres » dont le sens a fluctué au fil du temps.


Lorsque nous retracions les souvenirs de nos pérégrinations dans la Tartarie et le Thibet, nous fûmes contraint d’interrompre notre récit aux frontières de l’empire chinois. Cependant nous manifestions, dans un post-scriptum, la volonté de compléter un jour le travail que les circonstances nous forçaient de laisser inachevé. Nous disions, en effet, « qu’il nous resterait encore à parler de nos relations avec les tribunaux et les mandarins chinois, à jeter un coup d’œil sur les provinces que nous avions parcourues, et à les comparer avec celles que nous avions eu occasion de visiter durant nos voyages antérieurs dans le Céleste Empire. Cette lacune, ajoutions-nous, nous essaierons de la remplir durant les heures de délassement que nous pourrons trouver au milieu des travaux du saint ministère… »
L’occasion nous a semblé des plus favorables pour accomplir ce dessein, et, à défaut d’autre mérite, nos observations sur les Chinois auront, au moins, un caractère d’actualité, puisque nous les livrons au public au moment où la situation politique de ce grand peuple excite l’attention et l’intérêt de tous les esprits.

Dans les documents chinois, l’Empire romain est connu sous le nom de « Da Qin », ce qui signifie « Grand Qin ». La dynastie Han envoie de nombreux ambassadeurs en Asie centrale, environ dix par an, atteignant jusque la Syrie séleucide. Chine et Rome sont encore flous et indirects, chaque empire commençant tout juste à découvrir les produits manufacturés de l’autre. L’historien romain Florus décrit les visites de nombreux envoyés venus rendre hommage à Augustus, le premier Empereur romain, qui règne de l’an 27 av.

Même le reste des nations du monde qui n’étaient pas soumises à la domination impériale étaient sensibles à sa grandeur et regardaient avec révérence le peuple romain, le grand conquérant des nations. Ainsi même les Scythes et les Sarmates envoyèrent des émissaires pour chercher l’amitié de Rome. En l’an 97, un envoyé chinois du nom de Gan Ying est mandaté par le général Ban Chao, pour aller vers l’occident. Ils ont établi des relais postaux à intervalles réguliers, qui sont tous plâtrés et blanchis à la chaux. Il y a des pins et des cyprès, ainsi que des arbres et des plantes de toutes sortes. Il y a plus de quatre cents villes fortifiées.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.