L’Empire de la peur PDF

Régions françaises occupées par les coalisés entre juin 1815 et novembre 1818. L’occupation de la France à la fin du Premier Empire est l’Empire de la peur PDF occupation décrétée par le second traité de Paris, après les Cent-Jours.


 » « Modèle » d’une société démocratique, l’Amérique réagit souvent avec un mépris ploutocratique aux exigences d’égalité planétaire, dénonçant un « axe du mal » nébuleux sans tenir compte d’un axe de l’inégalité flagrant. […] Elle croit que, même si elle appuie la dictature dans des pays qu’elle tient pour amis, elle peut imposer la démocratie à la pointe du fusil à des ennemis à terre. Elle croit que des marchés privatisés et un consumérisme agressif, affranchis des contraintes démocratiques, sont les instruments qui forgeront la démocratie ; elle est convaincue que les autres nations peuvent instaurer la démocratie du jour au lendemain en important des institutions américaines qu’il a fallu des siècles pour former et développer aux Etats-Unis. La politique étrangère de guerre et de paix que mène aujourd’hui l’Amérique pour abattre la tyrannie et fonder la démocratie repose sur une compréhension défectueuse des conséquences de l’interdépendance et de la nature même de la démocratie. Et c’est ainsi que l’empire de la peur engendre l’emprise de la peur, hostile tant à la liberté qu’à la sécurité.  » Benjamin Barber

Après la bataille de Leipzig, les troupes napoléoniennes sont contraintes de se retirer d’Allemagne. Face aux nombreuses troupes alliées, l’Empereur ne peut opposer qu’une armée de 60 000 hommes. Il entre en campagne en France en janvier 1814. Malgré des victoires obtenues sur des armées pourtant supérieures en nombre, Napoléon ne parvient pas à vaincre. D’autant que la population est désormais hostile au régime et souhaite la paix. Les impôts ont augmenté pour financer la guerre et les pertes humaines sont trop élevées pour l’opinion publique. C’est alors que commence la première occupation, d’avril à juin 1814.

Ils souhaitent donc mettre en place un régime stable. Alliés s’accordent sur un retour des Bourbons en la personne de Louis XVIII. Un camp des troupes alliées en France. Le 30 mai 1814, les ambassadeurs des royaumes coalisés signent avec le nouveau royaume de France le premier traité de Paris. Conscients que la position délicate des Bourbons oblige à des concessions, les Alliés restent relativement cléments.

This entry was posted in Famille et bien-être. Bookmark the permalink.