L’Excision de la pierre de folie PDF

Du point de vue moderne, c’est une lithotritie. On appelle  opération de la taille  une opération encore plus ancienne qui l’Excision de la pierre de folie PDF à inciser la chair et la vessie pour extraire la pierre.


Jean-Pierre Spilmont, poète et romancier, nous donne à voir, à comprendre, à entendre presque, une peinture  » effroyable « , L’Excision de la pierre de folie, copie ancienne d’une oeuvre disparue de Pieter Bruegel, peinte vers 1557 et exposée au musée-hôtel Sandelin de Saint-Omer. Si cette peinture occupe une place à part dans l’oeuvre de Bruegel, elle reflète pourtant l’une de ses préoccupations, celle qui définit l’homme comme maître de son destin. Jean-Pierre Spilmont, d’ordinaire poète du silence, se fait l’interprète d’une scène où règnent la douleur et l’effroi, où science et superstition semblent se mesurer. Originaire de Savoie, l’auteur, par le genre de l’ekphrasis, entre en communion avec ce peintre nordique qui à deux reprises traversa les Alpes et les sublima dans des paysages puissants et majestueux.

Il est généralement accolé au terme  appareil . C’était historiquement la plus fréquente des lithiases urinaires. Les calculs de vessie sont décrits dans toutes les civilisations antiques et médiévales. Europe, elle est encore habituelle en Russie, en Hongrie, dans les Balkans, et dans les zones les plus pauvres d’Islande et de Sicile. Elle tend à être remplacée par une lithiase vésicale des hommes adultes, liée à des séquelles d’infections génitales qui bloquent l’urètre. Depuis l’arrivée des antibiotiques, cette lithiase vésicale adulte se raréfie elle aussi. Curette en bronze pour lithotomie, Rome antique.

De l’Antiquité à la Renaissance, l’opération de la taille est dite  par le petit appareil , car elle ne nécessite que deux instruments simples : le scalpel et le crochet. C’est aussi une taille par le bas appareil, l’incision étant périnéale. Elle serait d’origine indienne ou perse. L’opération consistait en un toucher rectal d’un ou de deux doigts d’une main, pour essayer d’amener la pierre à la peau, puis d’inciser de l’autre main pour ramener la pierre avec un crochet. Pour le cathétérisme, Avicenne préconise des sondes souples en cuir mais renforcées de plomb.

Vers 1520, à Crémone, Jean Desromains imagine, à la fin de sa vie, un itinerarium, une sonde urétrale métallique avec une rainure. Le succès est tel que des chirurgiens deviennent exclusivement lithotomistes, avec des secrets professionnels familiaux, liés à de nouveaux instruments nécessitant un entraînement spécifique. Europe réalisant plus de 5000 tailles. L’opération est plus rapide et moins douloureuse, mais aussi plus délabrante, frère Jacques ignorant l’anatomie.

Come , ce dernier invente un  lithotome à lames cachées  conduit par la rainure du cathéter urétral, ainsi qu’une  sonde à dard  permettant un meilleur repérage de la pierre. Broiement de la pierre dans la vessie, Jean Civiale 1827. Le tire-balle était déjà un instrument servant à extraire les corps étrangers comme une balle de fusil. Il introduit l’instrument par l’urètre, en ouvre les branches et saisit la pierre. Avec un fin trépan dans un conduit aménagé au centre de l’instrument, il perfore la pierre pour mieux la briser. Il opère par deux fois Napoléon III alors en exil en Angleterre, mais le patient décède peu après en 1873.

This entry was posted in Nature et animaux. Bookmark the permalink.