L’Inquiétude outre-mort du général de Gaulle PDF

Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940. Ce discours, très peu entendu sur le moment mais l’Inquiétude outre-mort du général de Gaulle PDF dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères, est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole. De Gaulle expose son projet de maintenir la France dans le combat même en cas de fin des combats décidée par le gouvernement installé à Bordeaux.


Inquiétude , mot gaullien ; toujours couplé à : espérance « .L’attentat du Petit-Clamart, une balle tangente ; mourir peut-être dans la seconde qui vient, avec l’inquiétude que la prochaine balle anéantira l’espérance de léguer aux Français les moyens de se gouverner efficacement, selon la politique qu’ils voudront. D’où la décision, prise sous un tir nourri d’armes automatiques, d’instaurer l’élection du chef de l’État au suffrage universel.Cet homme qui aurait aimé vivre une tragédie de Corneille se retrouve immanquablement dans des westerns. C’est en mâchant son chewing-gum dans un hydravion trop lent, traqué sur l’Atlantique, qu’il déploie vingt ans à l’avance la Constitution de la Ve République.Constamment en avance sur son temps : on apprendra par exemple ici que son 18 Juin eut lieu le 21 mai, et que son premier Appel fut diffusé non par la BBC, mais tout simplement par la Radiodiffusion française.Et quoi de moins conformiste que ce chef de l’État cerné dans l’Élysée par les complices des putschistes et glissant la légitimité républicaine dans la poche-revolver de son surprenant médecin ?Le présent livre est donc, par force, un récit d’aventures.Sa femme Yvonne, d’ailleurs, pour le suivre, a d- tenir à contre-emploi – comme on dit au théâtre – le rôle rebondissant de la Femme du Nomade. On verra ici que la bonne dame s’en tirait avec aisance ; et qu’elle y prit même quelque secret plaisir.Ce n’étaient pas des gens badins et les affaires étaient graves. Mais comment en ferait-on un livre triste ? Ce couple-là a bourré d’actions chaque recoin de son existence avec une telle ardeur qu’il faut parler d’allégresse. »

Pétain, nouveau chef du Gouvernement français, a fait un discours officiel à la radio où il annonce qu’il faut cesser le combat et son intention de demander à l’ennemi la signature d’un armistice. 19 juin 1940, page 6 col. Le Gouvernement français a demandé à l’ennemi à quelles conditions honorables un cessez-le-feu était possible. Les Chefs qui, depuis de nombreuses années sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes submergés par la force mécanique terrestre et aérienne de l’ennemi. Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd’hui. Mais le dernier mot est-il dit ?

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n’est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Car la France n’est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle.

This entry was posted in Fantasy et Terreur. Bookmark the permalink.