LA CROISSANCE DE LA FAMILLE.UNE AGRICULTURE REPENSEE. PDF

René Dumont naît à Cambrai, 19 allée Saint-Roch, dans une famille d’origine rurale. Il descend du côté paternel d’une lignée de paysans des Ardennes. Son père, Rémy Dumont, est initialement instituteur rural avant d’entrer à l’école nationale d’agriculture de Grandjouan pour devenir ingénieur agricole. D’abord professeur de LA CROISSANCE DE LA FAMILLE.UNE AGRICULTURE REPENSEE. PDF, elle devient directrice de collège.


Sa fonction l’amène à Arras, Amiens, Évreux et, enfin, Montargis, au collège du Chinchon. Il est également très tôt sensibilisé à l’agriculture. Ses parents ne sont eux-mêmes pas agriculteurs mais ses deux oncles et son grand-père tiennent une ferme à Rubécourt-et-Lamécourt, près de Sedan, où il part chaque été et participe aux activités agricoles. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, sa famille réside encore dans le Nord et se trouve très proche du front. Le collège où enseigne sa mère est reconverti en hôpital militaire et René est marqué par l’horreur de la guerre. 1922 à l’INA, il en sort avec un diplôme d’ingénieur agronome.

Il part effectuer son service militaire mais, en raison de son tempérament pacifiste et de son comportement rebelle, des conditions particulièrement difficiles lui sont réservées et il fait par la suite une dépression. Nogent-sur-Marne pour suivre une formation d’un an d’ingénieur colonial. En 1930, il devient responsable de la nouvelle Section du Nord indochinois de l’Office du riz. La même année, il publie ses premières études dans le Bulletin économique de l’Indochine. Ainsi, il remet assez vite en question les bienfaits du colonialisme. Un an après son retour, en 1933, il commence la rédaction de son premier ouvrage, non sans avoir complété ses données indochinoises par des visites en Italie à la station rizicole expérimentale de Vercelli et aux Pays-Bas à Wageningen chez les  maîtres en cultures tropicales  selon sa propre expression. En 1936, il est devenu maître de conférences d’agriculture spéciale à vacation, puis maître de conférences d’agriculture spéciale en 1951 à l’occasion de la création de la chaire du même nom.

Au long de sa carrière, René Dumont a été plusieurs fois sollicité par le gouvernement français. De décembre 1945 à 1953, il est conseiller agricole au Commissariat général du Plan de modernisation et d’équipement où il assure la direction pratique des travaux de la section agricole du plan Monnet. Il publie alors Le Problème agricole français. Cet ouvrage est en fait l’aboutissement d’un travail qu’il mène depuis 1933 en parcourant le pays pour analyser les besoins de moderniser l’activité agricole française.

L’auteur avait d’ailleurs fait un séjour d’étude aux États-Unis d’août à octobre 1946 pour analyser les techniques agricoles existantes et identifier celles qui pourraient être utiles à connaître en France. Après 1953, la production agricole française augmente et René Dumont s’intéresse alors au tiers monde, où il souhaite lutter contre la famine. Il reste toutefois épisodiquement sollicité par la France. En 1959, il est membre du Comité consultatif de la recherche scientifique et technique.

Après cela, il est essentiellement sollicité par des gouvernements étrangers, des ONG et des organismes internationaux. Après en avoir été l’un de ses plus ardents partisans, il a été l’un des premiers à dénoncer les dégâts issus de la Révolution verte dans les années 1960 et à lutter contre l’agriculture productiviste. Il est à savoir enfin que, marqué par la Première Guerre mondiale, René Dumont avait rejoint la Ligue internationale des combattants de la paix pendant l’entre-deux-guerres et, y défendant le  pacifisme intégral , se prononce contre la guerre avec l’Allemagne en 1939. René Dumont en faveur des élèves juifs présents à l’INA n’ont pas suscité de polémique de son vivant. Article détaillé : élection présidentielle française de 1974. Certains voient en René Dumont le père spirituel du parti des Verts. Les Verts, dont il soutint régulièrement les candidats à la présidentielle et qui après sa mort créent une association en vue d’une fondation portant son nom, l’ont toujours considéré comme l’un des leurs.

Grand voyageur, René Dumont a été spécialiste des problèmes du monde agricole dans les pays en développement. Il donnait une place importante à l’intelligence des paysans et à leur capacité d’apprentissage et d’innovation. René Dumont signe la Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie, dite Manifeste des 121. Le Groupe d’action et de résistance à la militarisation naîtra de ce mouvement de solidarité. René Dumont est le premier triple auteur dans la prestigieuse Collection Terre humaine fondée par Jean Malaurie chez Plon à Paris. La Culture du riz dans le delta du Tonkin.

1995, Prince of Songkla University, Patani, coll. A vous de choisir : l’écologie ou la mort. La campagne de René Dumont et de ses prolongements. Report of a community development evaluation mission in India.

23 November 1958-3 April 1959 avec M. Pourquoi les écologistes font-ils de la politique ? Entretiens de Jean-Paul Ribes avec Brice Lalonde, Serge Moscovici et René Dumont, 1978, vol. André Chervel,  Les agrégés de l’enseignement secondaire.

This entry was posted in Adolescents. Bookmark the permalink.