La France au XXe siècle PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Jules Verne en 1860, mais paru seulement en 1994, à titre posthume. Jules Verne écrit probablement ce roman en 1860. L’éditeur Hetzel le refuse sous prétexte qu’il nuirait à la réputation de la France au XXe siècle PDF’auteur.


SOMMAIRE

Partie 1 : Les traumatismes de la Grande Guerre

1.La crise de l’été 1914

2.La France dans la guerre : les phases du conflit

3.Les implications d’une guerre longue

4.Une victoire douloureuse

Partie 2 : L’entre deux guerres : un modèle républicain en crise

1.Une puissance en déclin

2.Des structures économiques et sociales rigides

3.L’épuisement du régime parlementaire ?

Partie 3. La France dans la seconde guerre mondiale

1.La déroute de 1940

2.Régime de Vichy et Révolution nationale

3.France et Allemagne, de l’armistice à la capitulation

4.Les français sous l’Occupation

5.Les défis à relever : la  » drôle de victoire »

Partie 4. La IVe république, de l’espoir au sabordage (1946-1958)

1.La difficile fondation de la IVe République (1945-1946)

2.La rupture du « tripartisme » et l’avènement de la « Troisième Force » (1947-1952)

3.Les difficultés de la IVe République (1952-1958)

Partie 5. La Ve République : grandeurs et doutes

1.La République gaulienne (1958-1969)

2. La Ve République sans de Gaulle (1969-2000)

Partie 6. La modernisation économique de la France depuis la Libération

1.L’État entre dirigisme et incitation

2.Croissance économique et mondialisation

3.Les limites de la croissance

Partie 7. Les Français du second XXe siècle

1.Les défis du nombre

2.De profondes mutations sociales

3.Une protection sociale mieux assurée

AUTEUR

Jean-Paul BARRIERE est maître de conférences d’histoire contemporaine à l’université Lille-III.

 

Il ajoute :  On ne croira pas aujourd’hui à vos prophéties. Jules Verne, alors jeune auteur, suit les conseils de Hetzel et abandonne le projet. Le 13 août 1960, une partie de la population parisienne se portait aux nombreuses gares du chemin de fer métropolitain, et se dirigeait par les embranchements vers l’ancien emplacement du Champ de Mars. Jules Verne crée un monde qui nous paraît tellement futuriste qu’on a peine à croire que ce roman ait pu être écrit dans les années 1860 : des trains de métro propulsés à l’air comprimé, des voitures à hydrogène, des machines étonnantes ressemblant aux photocopieuses et aux ordinateurs. Il imagine que les hommes-machines travailleront dans des bureaux kafkaïens et que la seule idéologie de l’homme moderne sera le Profit. Le personnage principal du roman est Michel Dufrénoy, âgé de 16 ans.

Il est diplômé en littérature et en études classiques, mais doit constater qu’on les a oubliées dans ce monde du futur où ne comptent plus que les affaires et la technologie. Michel, dont le père était musicien, est un poète né trop tard. Il a vécu avec son oncle, Stanislas Boutardin, quelqu’un de très respectable, et la famille de ce dernier. Le jour qui suit la remise de son diplôme, Boutardin fait savoir à Michel qu’il doit commencer à travailler dans une société bancaire, mais il doute que son neveu soit capable de quoi que ce soit dans le monde des affaires.

Hugo et Balzac, mais les librairies ne proposent rien d’autre que des livres de technologie. Son dernier recours reste la Bibliothèque impériale. Or il s’avère que le bibliothécaire est son oncle, M. Dans son nouveau poste à la banque Casmodage et Cie, Michel échoue dans tout ce qu’il fait jusqu’à ce qu’il soit affecté au Grand Livre, où il dicte les comptes au comptable, M. Celui-ci, qui est âgé de 30 ans et a le même état d’esprit que lui, transcrit la comptabilité sur le Grand Livre.

Tous les deux rendent visite à l’oncle Huguenin et sont rejoints par d’autres visiteurs, un ancien professeur de Michel, M. Quinsonnas et Michel rêvent tous les deux de devenir soldats, mais cela leur est impossible, puisque la guerre est devenue quelque chose de si scientifique qu’on n’a absolument pas besoin de soldats et que seuls des chimistes et des mécaniciens seraient nécessaires pour travailler sur les machines à tuer. Très vite, Michel et Lucy tombent amoureux. Dans la mesure où, dans une société sans guerre et sans progrès musical ni artistique, il n’y a pas de nouvelles, Michel n’a même pas la ressource de devenir journaliste. Il finit par vivre dans l’appartement vide de Quinsonnas tout en écrivant des poèmes superbes, mais la pauvreté dans laquelle il vit est telle qu’il doit manger de la nourriture synthétique tirée du charbon. Il écrit finalement un recueil de poésie intitulé Espoirs, qui est rejeté par tous les éditeurs parisiens. Alors que l’année 1961 touche à sa fin, toute l’Europe entre dans un hiver d’une rigueur sans précédent.

This entry was posted in Art, Musique et Cinéma. Bookmark the permalink.